SYSTÈME K UN FILM DE RENAUD BARRET

SYSTÈME K

Système K Affiche

  • Système K2020 – Renaud Barret

Système K comme Kinshasa. Au milieu de l‘indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante crée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance. Malgré le harcèlement des autorités et les difficultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera !

System K Freddy Tsimba

Freddy Tsimba

  • A Kinshasa Renaud Barret s’est d’abord intéressé à la musique. Il a regardé du côté des gens qui traînent aux Beaux-Arts sans être inscrits et a rencontré Béni. C’est là que Système K prend sa source, rejoint d’abord par Freddy Tsimba, puis Géraldine et tous les autres.

Kokoko

Kokoko !

Cinq années pour faire le film, au cours desquelles beaucoup de gens ont lâché le cinéaste, ont changé d’idées, et deux sont morts. « Il n’y a pas de scène artistique, c’est l’aventure de l’œil, il faut s’engager » souligne-t-il. Les artistes rencontrés fabriquent des mondes avec les rebuts de la société. « Ce geste est une manière de récupérer quelque chose de l’histoire de cette matière afin de retrouver une forme d’identité » continue le réalisateur. Avec la performance les artistes parlent d’idées simples : on n’a pas d’eau, pas d’électricité… « C’est un art très direct, urgent ». Ils interpellent, créent la discussion. « La performance déborde du côté du politique et c’est cela qui m’intéresse ». (Entretien Olivier Marboeuf)

Kongo Astronaut

Kongo Astronaut

La performance est un hommage à Kinshasa pour lequel il fallait réussir à être au dessus de ce que la ville, la survie dans la ville, fait déjà sans toi, rappelle le cinéaste reprenant les mots de Faustin Linyekula, chorégraphe congolais. « Les artistes veulent récupérer quelque chose d’un héritage mystique qui a été parfois dévalorisé comme tout ce qui relève des formes associées à la sorcellerie ».

Strombo Kayumba

Strombo Kayumba

Un film fort qui dit une urgence dans l’art, la création. Système K dans le réel de Kinshasa bouillonnante d’une vitalité radicale flirtant avec la mort. Une secousse tellurique à voir absolument !

  • Système K – 2020 – Renaud Barret

France – 94 min

Production : Les Films en Vrac- La Belle Kinoise

Sortie nationale : 15 janvier 2020

Distribution : Le Pacte

Avec : Freddy Tsimba : sculpteur et artiste plasticien, Béni Baras : artiste autodidacte, Kongo Astronaut : performeur solitaire, Géraldine Tobe : peintre, Yas Llinga : artistes radicaux qui mettent constamment leur corps en danger dans des performances de street-art sans limite, Strombo Kayumba : artiste fait le lien entre la corruption qui ronge son pays et la domination de l’église évangélique sur l’esprit des gens, Flory et Junior : duo de performeurs, Kokoko ! : collectif de musiciens qui fabriquent leurs propres instruments en recyclant des produits de consommation courante.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

Couleur Bulle Sabine Vaillant

  • RENAUD BARRET – CINÉASTE

Né le 2 avril 1970. Graphiste et photographe, Renaud tombe amoureux des cultures urbaines africaines dès l’âge de 20 ans. Il découvre la ville de Kinshasa en 2003 et ne la quitte plus, y réalise plusieurs documentaires (dont certains réalisés avec Florent de La Tullaye). Renaud Barret aime filmer les laissés pour compte, les outsiders ; ceux qui sont supposés avoir déjà perdu mais qui n’abandonnent pas, ceux qui finissent par réaliser leurs rêves.

En plus de son activité de cinéaste, Renaud produit des musiciens congolais par le biais de La Belle Kinoise Prod, son agence à Kinshasa.

-FILMOGRAPHIE

2020 : SYSTÈME K – Festival de Berlin, section Panorama

2013 : THE AFRICA EXPRESS pour France Ô À la suite des JO de Londres, une centaine d’artistes, africains et occidentaux, sont réunis dans un train transformé en studio mobile. Ils sillonnent le Royaume-Uni durant une semaine. Avec Damon Albarn (Blur, Gorillaz), Paul McCartney, John Paul Jones (Led Zeppelin), Rokia Traoré, Baaba Maal, Peter Hook (Joy Division), Amadou & Mariam…

2012 : PYGMÉE BLUES pour France 5 Wengi et Soyi, deux pygmées découragés par les difficultés de la vie urbaine et l’ostracisme dont ils font l’objet à Kinshasa, décident de rentrer chez eux, à 700 kilomètres en amont du fleuve Congo. Un retour vers leurs racines qui, croient-ils, leur rendra la dignité.

2010 : BENDA BILILI ! Des trottoirs de Kinshasa au triomphe international du groupe des musiciens handicapés du Staff Benda Bilili. Quinzaine des réalisateurs (Festival de Cannes), film d’ouverture Sélection aux Césars

2008 : VICTOIRE TERMINUS Des jeunes boxeuses montent sur le ring pour nourrir leurs familles. Les matches de boxe répondent à l’affrontement armé que se livrent les deux prétendants à la présidence. Festival de Berlin, Toronto Hot Docs, BFI London Film Festival

2007 : LA DANSE DE JUPITER Une plongée dans les ghettos de Kinshasa à la rencontre de ses innombrables musiciens. FIPA, RIDM (Montréal), Africa in the Picture, Filmer la Musique, Afrika Eye (Bristol), Festival

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

sabine.vaillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page