MONSIEUR DELIGNY UN FILM DE RICHARD COPANS

Monsieur Deligny Richard Copans

MONSIEUR DELIGNY Vagabond Efficace

Ferdinand Deligny

Synopsis : La vie de Fernand Deligny, éducateur célèbre, et son désir de cinéma croisent l’accueil d’enfants autistes. Si on le connaît pour deux films Le Moindre Geste et Ce Gamin, là, il n’a cessé durant 40 ans d’articuler ses expériences de vie avec des essais cinématographiques au cours desquels Francois Truffaut sera l’un de ses compagnons de route.

Monsieur Deligny

Monsieur Deligny Vagabond Efficaceun documentaire construit par Richard Coppens selon trois fils conducteurs : être « avec » Deligny, utiliser ses textes, le suivre à la trace de lieu en lieu, et utiliser son intérêt permanent pour l’image et l’usage de la caméra.

Avec des moments très forts dont l’idée, le concept de Deligny : les lignes d’erre des jeunes autistes, cartes individuelles établies sur de grandes feuilles de papier calque, véritables outils pour garder la trace des enfants et la manière dont ils partagent un territoire, porteuses d’une part de poésie. La caméra aussi fait trace et change le statut de celui qui les fait et de celui qui est filmé. Et la rencontre avec François Truffaut, le travail sur les images.

Monsieur Deligny Vagabond Efficace un documentaire passionnant, réflexif dans la rencontre avec un homme qui agit avec ce qu’il a, porté par l’invention quotidienne d’une vie commune en pleine nature, dans des lieux retirés avec des enfants autistes, des adultes et les images d’une caméra. Où ce qui paraît simple ne l’est pas forcément mais ouvre le champ des possibles. Un film à voir!

  • Monsieur Deligny Vagabond Efficace – 2019 – Richard Copans

France – Documentaire – 95 min

Sortie en salle initialement prévue le 18 mars 2020  : reportée le 25 mars en ligne uniquement

Production : Les Films D’Ici, Les Films Hatari

Distribution : Shellac

Avec les voix de : JEAN-PIERRE DARROUSSIN, MATHIEU AMALRIC et SARAH ADLER

-Avec le soutien : CENTRE NATIONAL DE LA CINÉMATOGRAPHIE ET DE L’IMAGE ANIMÉE, OFFICE FÉDÉRAL DE LA CULTURE ( DFI ) CINÉFOROM, LA LOTERIE ROMANDE.

-Ce film a été développé avec l’aide : FONDS D’AIDE À L’INNOVATION (CNC) et de BROUILLON D’UN RÊVE (SCAM)

 

  • Pour accéder au film en TVOD : www.shellacfilms.com et sur les platesformes de La Toile www.la-toile-vod.com, le service VOD de votre cinéma pour les deux premières semaines puis en partenariat avec Univers-ciné.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

Couleur Bulle Sabine Vaillant

  • FERDINAND DELIGNY (1913 – 1996)

Instituteur dans une classe de l’hôpital psychiatrique d’Armentières en 1938. Responsable du pavillon des adolescents pendant la guerre. Dirige un centre de triage pour jeunes délinquants mais refuse de les livrer à la police, crée en 1948 La Grande Cordée avec l’idée de donner une chance à des jeunes qui pourraient être en prison ou à l’hôpital psychiatrique. A partir de 1966 il met en place un réseau d’aires d’accueil où vivent des enfants autistes. Avec des moyens dérisoires et dans la plus grande précarité, il tente de réinventer une vie possible sans pratiquer l’enfermement, sans médicaments, sans psychologie, psychiatrie ou psychanalyse.

« Ne cherchez pas ce qui LEUR manque. Cherchons ce qui NOUS manque pour qu’ils nous voient. » Il invente avec une dizaine d’adultes venus des horizons les plus divers, une vie possible, faite de rituels, de trajets, d’objets et d’activités coutumières.

Dans cette réinvention des gestes quotidiens, dans cette prégnance du rôle des images, il voyait une nouvelle définition de ce qui fait l’humain. Un humain qui trouverait son identité sans l’appui du langage.

Pendant près de 40 ans, souvent sans moyens, et presque sans argent, il va articuler ses expériences de vie avec les adolescents avec des essais cinématographiques. Il ne tient jamais la caméra, n’assiste pas aux tournages, ne participe pas au montage. Il est le promoteur, le concepteur, pour partie scénariste, producteur, penseur.

Devient critique pour le journal des étudiants de Lille, organise des projections. Le cinéma irrigue ses pratiques.

Faire un film « documentaire », c’est un acte vécu, une expérience qui transforme.

« …Mon boulot, c’est que ces enfants aient affaire à autre chose qu’à ce qu’ils connaissent – à un ailleurs, à un autrement… » » – Entretien Antoine Spire 1989 – France Culture

FILMOGRAPHIE

1971 : LE MOINDRE GESTE

1976 : CE GAMIN LÀ

1979 : PROJET

1989 : A PROPOS D’UN FILM À FAIRE

  • RICHARD COPANS

Études à l’IDHEC – section Prise de Vues de 1966 à 1968. Crée CINÉLUTTE (1973-1978) 8 films tournés produits et diffusés. Réalisateurs de 25 documentaires de télévision, 30 documentaires de la série architecture, Fondateur et PDG des Films d’Ici depuis 1984.

FILMOGRAPHIE

-RÉALISATEUR

2019 Fernand Deligny, vagabond efficace

2015 : Un Amour

2003 : Racines

2002 : Les disques de Rivkacourt métrage

1981 : L’heure du laitier – court métrage

-PRODUCTEUR

Les amants terribles – Danielle Dubroux

La comédie du travail – Luc Moullet

Je t’ai dans la peau – Jean-Pierre Thorn

Le bruit, l’odeur et quelques étoiles – Eric Pittard

Passions – Gérard Courant

Les métamorphoses du chœur et Couleurs d’orchestre – Marie Claude Treilhou

Lip, l’imagination au pouvoir – Christian Rouaud

Les bureaux de Dieu – Claire Simon

Et la vie, La vie est immense et pleine de dangers, Grands comme le monde, Le voyage à la mer, Après Marseille(s), On a grèvé, et Mallé en son exil de Denis Gheerbrant

La terre de la folie – Luc Moullet

L’œil de l’astronome – Stan Neumann

Teodora, pécheresse – Anca Hirte

El impenetrable -Daniele Incalcaterra et Fausta Quattrini

Gare du nord, Géographie Humaine, de Claire Simon

Mon Amour – David Teboul

Rencontrer mon père – Alassane Diago

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

sabine.vaillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page