SI LE VENT TOMBE UN FILM DE NORA MARTIROSYAN

Affiche Si le vent tombe
  • NORA MARTIROSYAN : SI LE VENT TOMBE
https://vimeo.com/483967526
 Alain et le chauffeur

Dans les montagnes, le jour se lève réveillant leur couleur. Alain Delage, auditeur international, débarque en taxi dans la République auto proclamée du Haut-Karabagh afin d’expertiser la possibilité d’ouverture de l’aéroport en toute sécurité.

L'aéroport

Le bâtiment, comme un fief, régnant sur la plaine, son tarmac sans avion, ses champs de blé, cernés au loin de montagnes. Alain, professionnel aguerri fait son job et observe. Il rencontre une journaliste, un ancien soldat, le directeur de l’aéroport gardien de la mémoire de son peuple, un chauffeur.

Edgar - Si levent tombe

Edgar, un jeune garçon transporte de l’eau et traverse les pistes de l’aéroport, l’intrigue. Alain se heurte à la question de la distance exacte de la frontière avec l’Azerbaïdjan. Les frontières sont proches avec des snipers prêts à tirer si les pilotes déviaient de leur itinéraire. Entre frontières fluctuantes, traditions, croyances et aéroport international espoir d’avenir, Alain tangue.

Nora MARTIROSYAN dessine un territoire non reconnu par la communauté internationale à l’aide d’une fiction ubuesque autour d’un aéroport sans passagers. Aéroport habité chaque jour par un personnel en attente du sésame d’ouverture, où seuls les rapaces volent en s’élançant de la tour de contrôle. Si Le Vent tombe un film puissant à voir !

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

Couleur Bulle Sabine Vaillant

couleur-bulle.fr

  • Si le vent tombe -2020 – Nora MARTIROSYAN

Scénario : Nora MARTIROSYAN, Emmanuelle PAGANO, Olivier TORRES, Guillaume ANDRÉ

France/Arménie/Belgique -100 min

Musique : Pierre-Yves CRUAUD

Sortie nationale : 26 mai 2021

Direction de production : Florence GILLES, Benjamin LANLARD, Astrig CHANDEZE-AVAKIAN

Production : Julie PARATIAN, Sister Production (France), Ani VORSKANYAN, Aneva Production (Arménie), Annabella NEZRI, Kwassa Films (Belgique)

Arizona Distribution

Avec : Grégoire COLIN : Alain, Hayk BAKHRYAN : Edgar, Arman NAVASARDYAN : Seirane, David HAKOBYAN : Korune, Vartan PETROSSIAN : Armen, Narine GRIGORYAN : Karin

  • NORA MARTIROSYAN – ARTISTE ET CINÉASTE

Née en Arménie, vit à Montpellier. Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts en Arménie et de la Rijksakademie van Beeldende Kunsten à Amsterdam et du Fresnoy.

Enseigne le cinéma et de la vidéo depuis 2015 à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux. Réalisatrice de films, primés dans des festivals de cinéma tels que Belfort ou le FID. SI LE VENT TOMBE, son premier long métrage, est le premier film arménien en Sélection Officielle du Festival de Cannes depuis 1965. Il émerge après un long travail soutenu notamment par l’atelier de la Cinéfondation du festival de Cannes, la Villa Médicis, et les festivals d’Amiens, d’Angers et de Cinemed, l’avance sur recettes et Eurimages.

  • FILMOGRAPHIE NORA MARTIROSYAN

2020 : SI LE VENT TOMBE 1er Long métrage – Cannes Sélection Officielle – Cannes Sélection Acid

2016 : PARIS-YEREVAN – court-métrage

2009 : LES COMPLICES – court-métrage

2007 : 1937 – court-métrage

2004 : BLIND DATE – court-métrage

2003 : COURANT D’AIR – court-métrage

  • LE HAUT-KARABAGH

« Après trois ans de guerre (1991-1994), le bilan s’élève à plus de 30 000 morts et une déroute militaire pour l’Azerbaïdjan. Fort de sa victoire, le Haut-Karabagh s’autoproclame alors République indépendante. En 1992, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) met en place le « Groupe de Minsk », coprésidé par la Russie, la France et les États-Unis, en vue d’établir la paix. Sous sa pression, un cessez-le-feu est signé en mai 1994 par l’Arménie, l’Azerbaïdjan et le Haut-Karabagh. Cette paix n’en a que le nom, car depuis, ce territoire est le théâtre d’un conflit sans issue entre Arméniens et Azéris. Une guerre larvée et clandestine, qui attise une haine sans fin entre les deux populations.

En septembre 2020, l’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie, lance une guerre éclair dans le Haut-Karabagh, qui fait des milliers de morts. Toute la population masculine du Karabagh participe aux actions militaires en vue de protéger leur pays autoproclamé. Après six semaines de combat, les Arméniens peuplant cette enclave subissent une défaite et la perte d’une grande partie de leur territoire, en particulier la zone tampon avec l’Arménie, conquise dans les années 90.

Dans une grande partie des espaces où Si le vent tombe a été tourné, les habitants arméniens n’ont plus accès à leurs maisons, jardins, cimetières. Le film est devenu aujourd’hui une archive de 30 ans de cessez-le-feu, une preuve indéniable de l’existence d’un pays qui rêvait d’une reconnaissance, mais qui, ignoré par la communauté internationale, s’est vu amputé de ses territoires et de son espoir ».

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

sabine.vaillant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page