JOSEP UN FILM DE AUREL

Josep de Aurel

  • JOSEP UN FILM DE AUREL

https://youtu.be/CPqIxjK9E-o

  • SYNOPSIS

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception

  • JOSEP 2020 – AUREL

«  Faire un film personnel au service d’un autre dessinateur. » C’est le parti d’Aurel, dessinateur de presse, pour que les croquis de Josep Bartoli, témoignant de la réalité des camps de fortune et révélant l’enfer des  « indésirables », fassent revivre cette dramatique histoire du XXe siècle.

Josep Bartoli, dessinateur et caricaturiste, franchit à pied la frontière des Pyrénées en janvier 1939 fuyant les troupes franquistes, comme plus de 450 000 personnes.

Josep Bartoli

Enfermé dans les camps français de Collioure à Agde puis de Rivesaltes, Josep survit en dessinant deux années durant

Robert

 

 

 

 

C’est avec Valentin, ado de 2020 au coup de crayon prometteur, en visite chez son grand-père que l’histoire prend trait. Le vieil homme, en fin de vie dans l’indifférence familiale, lui raconte la vie de Josep Bartoli, auteur du dessin accroché près de son lit.

Frida Khalo portrait de Bartoli

Des camps en France au Mexique où Bartoli a une liaison avec Frida Khalo, jusqu’à New York, le trait d’Aurel évolue au fil de l’histoire de Josep, entrant dans la couleur à son arrivée au Mexique.

Frida Khalo

Aurel dessine Josep, rend ainsi hommage à l’œuvre de Bartoli, à la puissance de son trait et éclaire sur cette période méconnue de notre histoire. Un film à voir !

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

Couleur Bulle Sabine Vaillant

couleur-bulle.fr

Montrer le dessin comme un cri. Un cri qui permet de vivre le monde tel qu’il est, sans être dupe de ce qui n’y tourne pas rond. Un cri poussé dans l’espoir d’améliorer les choses. Un cri universel qui, pour Josep, pour moi, passe par une feuille et un crayon.AUREL

  • Josep 2020 – Aurel

France – Espagne – Belgique – 1 h 14

Scénariste : Jean-Louis Milesi

Musique originale : Sylvia Pérez Cruz

Réalisateur technique : Frédérik Chaillou

Montage : Thomas Belair

Producteur Délégué : Serge Lalou

Co-Producteur : Jordi B.Olivia

Co-Productrice Exécutive : Catherine Estèves

Directeur de Production : Ulrik Frémont

Studios d’animation coproducteurs : Les Films du Poisson Rouge, Lunanime, Promenons-nous dans les bois, Tchack, Les Fées Spéciales, In Efecto

Producteurs associés : Les Films d’Ici, upside Films, Guilhem Preatz, Juan Carlos Concha Riveros

Distribution : Dulac

Sortie nationale : 30 septembre 2020

Avec le soutien de La fondation Gan pour le Cinéma

  • AVEC LES VOIX DE :

SERGI LÓPEZ : Josep, SÍLVIA PÉREZ CRUZ : Frida Kahlo, ALAIN CAUCHI : Léon, GÉRARD HERNANDEZ : le grand-père, DAVID MARSAIS : Valentin, VALÉRIE LEMERCIER : la mère de Valentin, BRUNO SOLO : le gendarme, FRANÇOIS MOREL : Robert, SOPHIA ARAM : une infirmière.

  • JOSEP BARTOLI (1910 -1995) – DESSINATEUR – CARICATURISTE

Né en 1910 à Barcelone, Militant du parti communiste catalan, est un partisan convaincu de la République, qu’il défendra armes et crayons à la main. Il commence très jeune à travailler comme dessinateur de presse, en publiant des dessins sur des sujets politiques dans des revues catalanes. En 1936, il fonde le syndicat des dessinateurs de presse de Catalogne. Pendant la Guerre d’Espagne, il devient commissaire politique du Parti Ouvrier d’Unification Marxiste. Après l’effondrement de la République, le 14 février 1939, Josep Bartolí s’exile en France. En l’espace de deux ans, il est incarcéré dans sept camps différents, dont Lamanère, Rivesaltes, Saint-Cyprien, Agde, puis Perpignan, où il contracte le typhus. Il parvient à s’enfuir grâce à la complicité d’un capitaine de l’armée française. Pour remercier cet officier, il lui offre quelques-uns de ses dessins. De Paris, il passe par Chartres, Orléans, La Ferté et Bordeaux, où il pense embarquer. Mais il est arrêté par la police et transféré dans le camp de Bram, où il commence à dessiner en cachette sur un carnet. Il poursuit son « œuvre de résistance » derrière les barbelés et réussit à s’évader de Bram. Arrêté près de Vichy par la Gestapo, il est envoyé au camp nazi de Dachau. Il parvient à sauter du train et à échapper à une mort programmée. Après un long périple, il parvient en 1943 au Mexique, qui offre l’asile à de nombreux réfugiés espagnols. Il y côtoie Diego Rivera et Frida Kahlo, auprès desquels il participe à l’ébullition de la révolution mexicaine. Il s’installe ensuite aux États-Unis. Il y rencontre Rothko, Jackson Pollock, Kline et De Kooning, dessine dans la revue Holiday Magazine et dans le supplément reporter du Saturday Evening Post. Il meurt le 3 décembre 1995 à New York.

  • AUREL : DESSINATEUR DE PRESSE

Travaille pour Le Monde et Le Canard Enchaîné. Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont deux BD documentaires, Clandestino et La Menuiserie, et réalisé de nombreux reportages graphiques pour divers titres de la presse française. En 2011, il co-réalise avec Florence Corre Octobre Noir, son premier court métrage. Josep est son premier long métrage.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

sabine.vaillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page