SAISON 3 D’AMERICAN FRINGE – LE FESTIVAL

Partagez !

American fringe La Cinémathèque couleur-bulle.fr sabine vaillant

Paris grelotte sauf avec American Fringe de retour à La Cinémathèque française du 16 au 18 novembre 2018 pour sa troisième édition en partenariat avec The Arts Arena et le Festival d’Automne à Paris. Avec en ouverture, On The Seventh Day de Jim Mckay offrant au public parisien de American Fringe sa part de regard nouveau, fascinant sur le cinéma américain contemporain, méconnu, à la marge du cinéma indépendant que promeut ce festival créé en 2016. Et des œuvres qui passent « sous les radars » des grands médias et festivals.

Richard Penã et Livia Bloom, co-organisateurs, de American Fringe, ont souligné la participation de l’Ambassade américaine à Paris au sponsorising du sous-titrage des films du Festival et la présence de sa première Secrétaire. Ils sont revenus sur l’esprit du cinéma indépendant aux États-Unis, né dans les années 1930, soufflant toujours sur des œuvres loin des grands médias et des festivals.

C’est ce cinéma quAmerican Fringe célèbre. Au programme un regard intime sur la vie des immigrants latinos On The Seventh Day de Jim Mckay, une sorte de feuilleton afro-américain lesbien 195 Lewis de Chanelle Aponte Pearson

195 Lewis – 2014 –  Chanelle Aponte Pearson

et un remarquable documentaire/fiction Rukus de Brett Hanover, sur les Fuzzies, des personnes qui aiment s’habiller comme des animaux.

Rukus2018 – Brett Hanover

Avec cette année des films représentants une gamme variée de sujets, de styles, porteurs des visions profondément personnelles de l’Amérique d’aujourd’hui.

SYNOPSIS On The Seventh Day Un ouvrier mexicain doit faire un choix entre travailler un dimanche et participer à un match de championnat de football.

Fernando Cardona (José) – On The Seventh Day (En el séptimo dí) 2017- Jim Mckay

  • On The Seventh Day – Jim Mckay,

José est un jeune livreur à vélo pour un restaurant, doué, travailleur sans relâche, responsable, toujours prêt à trouver une solution efficace pour son patron ou ses copains. Il vit dans le Sunset Park à Brooklyn avec un groupe de copains tous arrivés de Puebla au Mexique. Livreurs à vélo, ouvriers du bâtiment, plongeurs dans la restauration, employés d’épicerie et vendeurs de barbe à papa, leurs journées sont longues. Le soir il leur arrive de dîner ensemble, boire un coup en rigolant, commentant même tranquillement les aléas de leur quotidien de sans papiers. Le dimanche c’est sacré, ils jouent au football avec José leur talentueux capitaine. L’équipe se qualifie pour la finale, c’est génial. Mais son patron, qui se la joue en apparence cool, a d’autres plans, il loue son restaurant ce jour là pour une fête privée et lui demande d’assurer les livraisons. José argumente qu’il va à l’église le dimanche. Le patron reste inflexible, soit il bosse ce jour là soit c’est dehors. Pas question de se faire remplacer, José est devant un dilemme terrible : bosser ou jouer donc perdre son emploi nécessaire à la réalisation de son projet. Le jour J, ses copains se débrouillent sans lui ou presque.

On The Seventh Day tourné avec des acteurs non professionnels, un film sensible, sans pathos, réflexif, aux personnages attachants, débordants de vitalité, prêts à saisir les bons côtés de la vie, rattrapés par la réalité de leur vie d’immigrants latinos par le rabat-joie de patron de José en position de force sur la question essentielle du travail.

Jim Mckay, le réalisateur, a expliqué qu’il se sentait un peu le grand-père parmi les jeunes réalisateurs mais très content d’être là alors que voilà 17 ans il avait décliné l’invitation parisienne pour cause de naissance de sa fille. Même si le film a été tourné avant l’élection présidentielle américaine, il a exprimé la difficulté à tourner aujourd’hui. Mais aussi le bon accueil aux Etats-Unis de son film dont le projet lui tenait à cœur depuis longtemps.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

Laissez-vous emmener au delà du connu, découvrez les œuvres de la saison 3 d’American Fringe avec leurs producteurs, au plus près de la créativité, de l’énergie, de la différence, en toute convivialité.

  • On The Seventh Day (En el séptimo dí) 2017- Jim Mckay

    Etats-Unis – 92 min

    Avec :Fernando Cardona , Gilberto Jiménez , Alfonso Velazquez , Abel Perez , Genoel Ramírez , Gilberto Arenas , Eduardo Espinoza, Ricardo Gonzales , Alejandro Huitzil , Ernesto Lucero

    •  LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

    51, rue de Bercy 75012 Paris

    http://www.cinematheque.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *