PRIX JEAN VIGO 2018 : JEAN-FRANÇOIS STEVENIN : VIGO D’HONNEUR , GUILLAUME BRAC : L’AMIE DU DIMANCHE COURT-METRAGE, EX ÆQUO LONGS MÉTRAGES :  JEAN-BERNARD MARLIN : SHÉHÉRAZADE  ET YANN GONZALEZ : UN COUTEAU DANS LE CŒUR

Partagez !

Le Centre Pompidou tenait de l’Arche de Noé, accueillant les spectateurs de la remise des Prix Jean Vigo 2018, copieusement arrosés par les trombes d’eau qui se déversaient sur Paris ce 11 juinCela n’a pas arrêté Agnès Varda qui a remis Les Prix Jean Vigo (*).

  • Le Vigo d’Honneur à Jean-François Stevenin

Jean-François Stevenin

«  Parallèlement à sa très riche carrière d’acteur, il a démontré, en seulement trois films ( Passe Montagne –1978, Double messieurs –1986 et Mischka – 2002) qu’il était un grand cinéaste, libre et aventureux comme peu d’autres. Chez lui, la dérive des personnages est indissociable de l’expérience intense du tournage, avant que toute cette énergie, arrachée à chaque prise, soit harmonisée dans un montage d’une extraordinaire musicalité ».

Le Vigo du court métrage à Guillaume Brac pour L’Amie du dimanche (1ère partie de Contes de juillet).

Guillaume Brac

« Pour la légèreté avec laquelle son cinéma s’accorde aux détails et hasards du quotidien, pour sa façon d’inscrire délibérément une fraîcheur contemporaine dans une certaine tradition du cinéma français. »

  • Synopsis – Premier conte – L’Amie du dimanche (1ère partie de Contes de juillet) 2017Guillaume Brac

Milena et Lucie, deux collègues de travail, profitent d’un dimanche ensoleillé pour aller se baigner sur l’île de loisirs de Cergy-Pontoise. Leur rencontre avec un agent de prévention très entreprenant met à mal leur amitié naissante.

L’Amie du dimanche – Guillaume Brac

Le film est à l’origine une commande passée par le conservatoire d’art dramatique afin de faire tourner des apprentis comédiens.

Premier conte – L’Amie du dimanche (1ère partie de Contes de juillet) 2017Guillaume Brac34 min

Fin de semaine difficile pour Lucie, vendeuse dans une boutique de vêtements. Milena, sa collègue l’aide à retrouver son calme. Les deux jeunes femmes se retrouvent le dimanche place de la Nation à Paris, direction la base de loisirs de Cergy-Pontoise. A peine arrivées, alors qu’elle cherche une place pour poser leurs serviettes, un agent de prévention tout en les orientant vers la zone de baignade les drague gentiment.

L’Amie du dimanche – Guillaume Brac

Puis il surgit à chaque étape de leur journée à la plage. Il finit par les inviter à un tour en kayak sur l’île mystérieuse interdite au public, à la fermeture. Lucie plus réservée décline, pas enchantée de tenir la chandelle.

L’Amie du dimanche – Guillaume Brac

Milena suit le jeune homme qui devient trop pressant, harcelant, lourd.

L’Amie du dimanche – Guillaume Brac

Lucie chemine, découvre un sportif s’entraînant au fleuret en plein champ, une véritable chorégraphie, se laisse tenter par un essai transformable.

L’Amie du dimanche un film sensible, lyrique, solaire, avec des personnages entiers, pleins d’humour, qui saisissent la douceur de l’air de juillet, voyagent même en banlieue parisienne, retiennent le rêve, la saveur du temps. Des dialogues craquants, justes, impulsent du rythme.

L’AMIE DU DIMANCHE (1ère partie de Contes de juillet) 2017Guillaume Brac34 min

France

Sortie nationale : 25 juillet 2018

Avec

Milena Csergo, Lucie Grunstein, Jean Joudé, Kenza Lagnaoui, Théo Chedeville

  • GUILLAUME BRAC

Réalisateur – Diplômé de la Fémis en production, assistant-réalisateur à ses débuts Guillaume Brac. co-fonde la société Année Zéro et réalise ensuite ses films.

  • FILMOGRAPHIE

2018 : l’Île au trésor (Bathysphere) – long métrage documentaire – Les Films du Losange

 : Contes de juillet (Bathysphere)Paris et sa banlieue. Cinq filles, cinq garçons. Deux histoires. Un jour d’été. : L’Amie du dimancheHanne et la fête nationale – Les Films du Losange

2016 : Le Repos des braves(Bathysphere) – documentaire – présenté en 2016 au FID Marseille et diffusé sur Ciné+

2013 : Tonnerre(Rectangle Production) long métrage – présenté en Compétition Officielle au Festival de Locarno

2011 : Un monde sans femmes court métrage

2009 : Le Naufragé court métrage

Le Jury, enthousiasmé pour deux films d’inspiration très différente, a décidé d’attribuer, pour la première fois, 2 Prix Jean Vigo du long métrage.

  • Le Prix Jean Vigo ex æquo du long métrage à Jean-Bernard Marlin pour Shéhérazade.

Jean-Bernard Marlin

« Pour le lyrisme discret mais soutenu qu’il insuffle à son réalisme cru, pour sa direction d’acteurs exceptionnelle et ses amants de la nuit marseillaise. »

  • Le Prix Jean Vigo ex æquo du long métrage à Yann Gonzalez pour Un Couteau dans le cœur.

Yann Gonzalez

« Pour L’attention, la tendresse avec laquelle il porte son regard sur le charme suranné et fragile des cinémas de genre et l’art avec lequel il arrive à en déployer les puissances visuelles et poétiques . »

Le tirage au sort par Agnès Varda pour la projection d’un des deux longs métrages, nécessité par la situation inédite, a désigné Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin.

  • SHEHERAZAD -Synopsis

Zachary, 17 ans, sort de prison. Rejeté par sa mère, il traîne dans les quartiers populaires de Marseille. C’est là qu’il rencontre Shéhérazade…

Shéhérazade Jean-Bernard Marlin Prix Jean Vigo couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

  • Shéhérazade – 2018 – Jean-Bernard Marlin – 109 min

Des images d’archives en noir et blanc, un bateau dont débarquent des files silencieuses d’hommes, de femmes et d’enfants, puis une bande joyeuse d’enfants qui s’éparpillent dans une cité, le décor est planté. Marseille, mémoire de ses habitants venus de l’autre côté de la Méditerranée pour travailler et vivre. Nouveau plan, cette fois-ci sur Zac, Zachary, effectuant les formalités de sortie de prison. Devant le centre de détention pour mineurs, l’attend son éducatrice. Il cherche sa daronne, mais sa mère n’est pas là. Perturbé, à peine au foyer de jeunes, Zac fait le mur et se retrouve dans une nouvelle embrouille. Zachary rencontre la jolie Shéhérazade. Une histoire commence entre eux.

Shéhérazade un film à l’exigence documentaire (… j’ai besoin d’y croire, j’ai un problème de croyance avec un cinéma trop artificiel J-B Marlin) puissant, attachant, sonnant juste, battant au rythme de Marseille et de ses cités, personnage à plein temps, dopé à l’instinct des acteurs. Shéhérazade où la vie d’un minot, Zac, rejeté par sa mère, jonglant en permanence avec les lois de la cité et la Justice. La violence de sa situation résonne dans l’acting-out de sa vie. Zac a la rage, la haine, arrache à la vie ce qu’elle lui refuse.

 Dylan Robert (Zac) – Kenza Fortas (Shéhérazade)  – Jean-Bernard Marlin

Filmé de loin, dans l’embrasure d’une porte, via un miroir, Zac vient voir sa mère…une mise à distance délicate


Zac et Shéhérazade – Shéhérazade – Jean-Bernard Marlin

Zac, beau gosse, trouve dans Shéhérazade son double féminin. Dans le miroir qu’elle lui tend, son regard se décile lentement, il apprend. Shéhérazade des temps modernes, elle mène Zac au-delà de la nuit. Nuit où son pouce dans la bouche elle redevient petite, sa veilleuse en forme de chat allumée, elle s’endort s’offrant l’abandon de l’enfance et l’offre à Zac. Touché là où ça fait mal par ses alter-ego, conscient que même sa mère est soumise aux codes de la cité, Zac choisira son avenir.

Shéhérazade – 2018 – Jean-Bernard Marlin – 109 min

FRANCE – 2018 – COULEUR

Sortie nationale : 5 septembre 2018

AVEC : DYLAN ROBERT ET KENZA FORTAS

  • JEAN-BAPTISTE MARLIN

Jean-Bernard Marlin grandit à Marseille, étudie à Paris. Diplômé de l’École Louis Lumière et de l’Atelier Scénario de la Fémis. Réalisateur, il se passionne également pour le travail du jeu de l’acteur et se forme à plusieurs approches théâtrales. Shéhérazade, intégralement tourné avec une équipe d’acteurs non-professionnels, est son premier long métrage.

  • FILMOGRAPHIE

2018 : Shéhérazadepremier long métrage – Semaine de la critique Cannes 2018

2013 : La Fugue – fiction, 22 min- Ours D’Or du Court Métrage – 63. BerlinaleNomination aux Césars 2014

2012 : Quelque Chose de Féroce – Court-métrage

2007 : La Peau Dure – Fiction , 14’

  • UN COUTEAU DANS LE CŒUR – YANN GONZALEZ

Retrouvez Un Couteau dans le cœur sur Couleur- Bulle.fr

Vanessa Paradis –  Un Couteau dans le cœur – Yann Gonzalez

UN COUTEAU DANS LE CŒUR UN FILM DE YANN GONZALEZ AVEC VANESSA PARADIS

Un Couteau dans le cœur– 1 h 42 – Yann Gonzalez

France – 2018

Musique originale : M83

Produit par : Charles Gillibert

Sortie nationale : 27 juin 2018

 

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

 

(*) PRIX JEAN VIGO

Créés en 1951, les Prix Jean Vigo distinguent l’indépendance d’esprit, la qualité et l’originalité des cinéastes de court et long métrages. Plutôt que saluer l’excellence d’un film, le Prix Jean Vigo tient à remarquer un auteur d’avenir, à découvrir. Le « Vigo » n’est pas un prix de consécration mais un prix d’encouragement, de confiance à travers lui une passion et un pari.

Le jury 2018 était composé de :
Marie Desplechin, Leïla Férault, Sophie Fillières, Charlotte Garson, Alain Keit, Jacques Kermabon, Quentin Mével, José María Riba, Nicolas Sand, Marcos Uzal et Gérard Vaugeois.

Le jury a visionné les films français datant de juillet 2017 à mai 2018.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *