ON MENT TOUJOURS A CEUX QU’ON AIME DE SANDRINE DUMAS

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On ment toujours à ceux qu'on aime Sandrine Dumas couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

SYNOPSIS – ON MENT TOUJOURS A CEUX QU’ON AIME
Après avoir sabordé sa carrière de chanteuse, Jewell Stone vit à Paris d’un boulot de serveuse. Marie, sa grand-mère et unique famille, qui vit dans le Vermont, USA, débarque du jour au lendemain pour la voir. Mais comment l’accueillir quand Jewell lui raconte depuis si longtemps des bobards sur sa vie, son travail et ses amours ? D’une lettre à l’autre, elle s’est inventée une carrière qui marche, une vie avec Paul, et même une fille, Ruby.

Mais comme dit un proverbe italien, le mensonge a les jambes courtes !

On ment toujours à ceux qu'on aime couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Monia Chokri (Jewell Stone) – On ment toujours à ceux qu’on aime – 2019 – Sandrine Dumas  – ©DEAN MEDIAS

 

-On ment toujours à ceux qu’on aime Sandrine Dumas
Quand Marie décide de quitter le Vermont pour rendre visite à Paris à Jewell, sa petite-fille, c’est la panique à bord pour Jewell.

On ment toujours à ceux qu'on aime Sandrine Dumas couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

On ment toujours à ceux qu’on aime – 2019 – Sandrine Dumas

©DEAN MEDIAS

Elle doit s’extraire du monde imaginaire où elle s’était construit une vie avec Paul et Ruby leur fille, pour préserver les illusions de sa grand-mère.
Impossible ! Trop de ce qui faisait sa vie de chanteuse d’hier la colonise encore. Elle tente un dernier coup de poker en s’embarquant dans un road-movie.

On ment toujours à ceux qu'on aine Sandrine Dumas couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Marthe Keller (Louise) et Fionnula Flanagan (Mary) – On ment toujours à ceux qu’on aime – 2019 – Sandrine Dumas
©DEAN MEDIAS

Au delà du champ des possibles de son imagination, existe Jewell et c’est un rendez-vous avec elle-même dans l’espace-temps du voyage qui la happe malgré elle.

On ment toujours à ceux qu'on aime Sandrine Dumas couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Jérémie Elkaïm (Paul) et Monia Chokri (Jewell Stone) On ment toujours à ceux qu’on aime– 2019 – Sandrine Dumas – ©DEAN MEDIAS

On ment toujours à ceux qu’on aime, un film sympa avec quelques brefs instants de flottements.

  • On ment toujours à ceux qu’on aime – 2019 – Sandrine Dumas
    France – 90 min
    Scénaristes : Sandrine Dumas, Hélène Angel, Nathalie Reyes
    Musique originale : Delphine Ciampi
    Adapté deLa Valse des affluents, roman deThéo Hakola
    Sortie nationale : 6 mars 2019

Avec la participation du Centre Nationale de la Cinématographie et de l’Image animée.

Avec : Monia Chokri(Jewell Stone),Marthe Keller (Louise), Fionnula Flanagan(Mary), Jérémie Elkaïm (Paul)

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

SANDRINE DUMAS
Actrice – Réalisatrice – Productrice

-Films co -produit avec Pio & Co
2018 : Ma nudité ne sert à rien – Marine de Van
2018 : Maya – Mia Hansen-Love
2016 : Le bois dont les rêves sont faits – Claire Simon
2016 : Editeur – Paul Otchakovsky-Laurens

– 2015 : réalise et produit Nostos (84mn) documentaire (Sélectionné au Festival documentaire de Thessalonique 2016, 2eme Prix du Jury et prix de la critique et de la photo, au Festival de Chalkida 2016).
2010 : réalise et co produit L’invention des jours heureux (26mn) avec Katia Golubeva et Yanan Li. (Prix du Public Festival de Créteil 2011 et la Prime à la qualité du CNC. Festival de Busan, Corée).
2005 : Love Letters avec Anouk Aimée et Philippe Noiret puis Jacques Weber (Globe de Cristal 2006 de la meilleure pièce) et Transatlantic Affairs avec Marie-France Pisier à New-York.
2004 : Mise en scène au théâtre Chère Maître, avec Marie-France Pisier, Thierry Fortineau, André Marcon, Renaud Pion.
2003 : Le garde du corps – court-métrage avec Morgane Montoriol et Martin Buisson. (Mention spéciale du jury au Festival de Berlin 2004, Prix du public de Digne les Bains et la Prime à la qualité du CNC. Sélectionné au Festival de Créteil, Festival de Rome.)

MONIA CHOKRI
Actrice et réalisatrice.

Révélée par Les amours imaginaires de Xavier Dolan, elle a ensuite joué dans une trentaine de longs métrage au Québec, en France et en Belgique sous la direction, notamment, de Morgan Simon, Katell Quillévéré, Robin Aubert et Claire Devers.
En 2013, elle présente son premier court métrage Quelqu’un d’extraordinaire qui remporte plusieurs prix dont un à Locarno, le Jutra du meilleur court métrage et le Grand Prix de SXSW. Son premier long métrage La femme de mon frère sortira en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *