LIBÉRATIONS SEXUELLES, RÉVOLUTIONS VISUELLES – CINÉMATHÈQUE – 19 JUIN – 11 JUILLET 2019

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Sabine Vaillant temps de lectureNicole Brenez Stéphane Gérard Cinémathèque Sabine Vaillant cin

Nicole BrenezStéphane Gérard, La Cinémathèque française19 juin 2019 – Ouverture LIBÉRATIONS SEXUELLES, RÉVOLUTIONS VISUELLES

  • « Une programmation de combat, abrasive et politique, pour remettre en pleine lumière les maudits et les bannis, ceux qui, caméra au poing, sont descendus dans l’arène filmer des sexualités trop longtemps restées dans l’ombre. Un mois de cinéma enfiévré, trente séances révoltées, à l’assaut aussi bien des préjugés que des carcans esthétiques. Embrasez qui vous voudrez ! » A La Cinémathèque française, Rétrospective LIBÉRATIONS SEXUELLES, RÉVOLUTIONS VISUELLES du 19 juin au 11 juillet 2019. Avec Nicole Brenez et Stéphane Gérard, commissaires de cette trospective.

Cinémathèque Kiki

 

Salomé – 1922 – Charles Bryant – D’après la pièce de théâtre Salomé (1891) – Oscar Wilde

Et pour chaque séance un titre emprunté à Oscar Wilde, Salomé (1891). Avec en ouverture « On dirait qu’elle danse » : trois courts-métrages : Glacier de Jonathan Caquette, Chic Point : Fashion for Israëli checkpoints de Sharif Waked, Makita Witch de Angela Marzullo, et le long métrage : Kiki de Sara Jordanö et Twiggi Pucci Garçon.

Cinémathèque Couleur Bulle

  • Glacier – 2015 – Jonathan Caquette

Un superbe clip en forme de récapitulatif visuel des luttes queer sur la musique de John Grant.

Glacier – 2015 – Jonathan Caquette

États-Unis – 8 minutes

  • Chic Point : Fashion for Israëli checkpoints – 2003 – Sharif Waked

Comme un défilé de mode hommes aux chemises recrées, avec des ouverture insolites laissant apparaître leur corps, suivi d’images d’archives d’hommes dont le corps est dénudé sur des checkpoints avec des soldats.

Un film qui parle de lui-même.

Chic Point : Fashion for Israëli checkpoints – 2003 – Sharif Waked

Israël – 7 minutes

  • Makita Witch – 2008 – D’Angela Marzullo

« Makita en sorcière qui vole sur son balais » Angela Marzullo

L’histoire d’une sorcière réhabilitée en Suisse.

Sorcière réhabilitée en Suisse

Makita Witch – 2008 – Angela Marzullo

  • Kiki – 2016 – Sara Jordanö-Twiggi Pucci Garçon

Suède – 94 minute

Scénario : Sara Jordenö, Twiggy Pucci Garçon

DistributionFilm boutique

Avec Twiggy Pucci Garçon, Christopher Waldorf, Chi Chi Mizrahi, Gia Marie Love, Divo Pink Lady, Izana Lee Vidal, Kenneth Soler-Rios

Kiki Sara Jordanö avec Twiggy Pucci Garçon

Kiki – 2016 – Sara Jordanö-Twiggi Pucci Garçon

Kiki de Sara Jordanö co-réalisé avec Twiggy Pucci Garçon fondateur de la « house » Pucci, propose un regard de l’intérieur de la communauté LGBTQI noire de New York permettant de saisir le voguing. Tout à la fois danse et mouvement culturel le voguing s’organise en houses, nom inspiré de la haute-couture et des grandes maisons qui représentent tout ce à quoi la communauté n’a pas accès. Le film entraîne le spectateur et ne le lâche plus dans la vie des «Houses » créées à l’image d’une famille avec une ou plusieurs Mothers et des children qu’elles accompagnent. Leur rôle est de s’assurer que : chacun ait un toit, de quoi manger, un travail, puisse éventuellement faire des études, les soutenir moralement, veiller à la prévention en matière de Sida et de santé en général et aider dans les démarches administratives.

Chaque house a ses danseurs. Les danseurs de chacune s’affrontent lors de compétitions de danse : les balls festifs en costumes et paillettes très réglementés. Le voguing, avec les mouvements de mains imitant les Unes des magazines, grands écarts, passages accroupis extrêmement physiques, donne à voir une chorégraphie où les danseurs se jouent des codes sociaux, du genre.

Parmi ces danseurs Kiki croque des portraits touchants et pleins d’énergie de ceux vivant à fond à l’image de la ville bouillonnante porteurs de visibilité, respect des droits dus à tout un chacun partout.

KIKI un film passionnant, touchant, vivant, à voir en totale immersion

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

-LIBÉRATIONS SEXUELLES, RÉVOLUTIONS VISUELLES

RÉTROSPECTIVE 19 juin – 11 juillet 2019

En partenariat avec La Ville de Paris à l’occasion de l’Exposition « Champs d’Amours, 100 ans de cinéma Arc-en- ciel Hôtel de ville de Paris – Salle Saint Jean- 25 juin-28 septembre.

-MERCREDI 26 JUIN 2019, 19 H 00

SALLE JEAN EPSTEIN

Ixe/RV, mon ami, La Loi X – La nuit en permanence/Nu lacte

Ixe/RV, mon ami, La Loi X – La nuit en permanence/Nu lacte

19h00 → 20h35 (94 min)

Séance présentée par Lionel Soukaz (réalisateur), qui accompagnera également le film La Loi X – la nuit en permanence en récitant un texte

  • LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy Paris 12

www.cinematheque.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *