DU NOIR ET BLANC A LA COULEUR, DU MUET AU PARLANT, JEAN RENOIR CINÉASTE

Partagez !

Jean Renoir Rétrospective Cinémathèque blog Couleur-bulle.fr sabine Vaillant

Tapis rouge pour l’œuvre de Jean Renoir à La Cinémathèque française alors que les couleurs de cet automne flamboient. Avec en ouverture ce 7 novembre 2018, de cette deuxième rétrospective Jean Renoir à Bercy en collaboration avec le Musée d’Orsay, Elena et les Hommes.

Nicolas Seydoux (Gaumont) – Costa Gavras – Frédéric Bonnaud

La Cinémathèque française 7 novembre 2018

SYNOPSIS ELENA ET LES HOMMES – JEAN RENOIR

À Paris, vers 1880, les amours d’une veuve polonaise extravagante et d’un général putschiste.

Elena et les Hommes Jean Renoir Couleur-bulle.fr

ELENA ET LES HOMMES – JEAN RENOIR

Elena et les hommes jeanrenoir blog couleur-bulle.fr

Jean Marais (général Rollan)  – Ingrid Bergman (Elena – Elena et les Hommes –1956 – Jean Renoir

Veuve désargentée d’un prince polonais, la belle et extravagante Elena Sorokovska vit en exil à Paris. Elena est persuadée qu’en offrant une marguerite en talisman à des hommes célèbres, ils accompliront leur destinée. Elle règle ses problèmes de trésorerie en acceptant d’épouser Martin-Michaud, un marchand de chaussures sexagénaire fortuné avant de se fondre dans la liesse de la foule joyeuse du 14 juillet. Elle y rencontre le séduisant Henri de Chevincourt. Il la persuade de rencontrer le général Rollan que lui et ses amis politiciens verraient bien au pouvoir. Une mission à hauteur de Talisman.

La beauté solaire d’Ingrid Bergman illumine Elena et les Hommes. Son sourire ajoute à la légèreté ambiante renvoyant ses prétendants à leurs missions sous le signe de la marguerite. La caméra de Renoir vibre sous les couleurs de la foule du 14 juillet, tendant sa palette au velours de l’œil. Un film où l’œil du cinéaste rejoint celui du peintre.

JEAN RENOIR

C’est avec Catherine Hessling, son épouse, modèle de son père, le peintre Auguste Renoir, que Jean Renoir (1894- 1979) fait ses premiers films : La Fille de l’eau – 1925, Nana – 1926, La Petite Marchande d’allumettes – 1928.

Mais il tourne La Chienne – 1931 avec Michel Simon puis Boudu sauvé des eaux – 1932 « un rôle de clochard inadaptable conçu pour un acteur de génie ».

boudu sauvé des eaux jean renoir blog couleur-bulle.fr

Michel Simon – Boudu sauvé des eaux – 1932 – Jean Renoir

Dans les années 30, il réalise ses films les plus remarquables dont :

La grande illusion jean renoir couleur-bulle.fr sabine vaillant

La Grande Illusion1937 – Jean Renoir

Une partie de campagne –1936, La Grande Illusion –1937, La Bête humaine1938 d’après le roman de Zola il décrit l’univers des cheminots avec un réalisme quasi-documentaire.

la Bête humaine jean renoir couleur-bulle.fr sabine Vaillant

Jean Gabin La Bête humaine1938 – Jean Renoir 

Puis La Règle du jeu1939 pour lequel Jean Renoir utilise de longs plans, des ellipses temporelles, donne de l’importance aux arrière-plans, apportant au film une grande modernité. La Règle du jeu est un échec mais deviendra un chef-d’œuvre intemporel.

De Juillet 1940 à 1948, le cinéaste est à Hollywood s’adapter au système des studios est un défi car il ne conserve que le choix des sujets.

L'etang tragique Jean Renoir couleur-bulle.fr sabine vaillant

L’Étang tragique1948 – Jean Renoir 

L'homme du Sud Jean Renoir couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

L’Homme du Sud1950 – Jean Renoir

L’Homme du Sud , le plus personnel de ses films selon lui, hommage probable à son grand-père maternel. Prix du meilleur film à Venise en 1946.

Déçu par son expérience américaine, Jean Renoir découvre The River, roman de Rumer Godden et part pour l’Inde. Il filme le pays en couleur presque comme un documentaire grâce au Technicolor.

Le Fleuve Jean Renoir Sabine Vaillant couleur-bulle.fr

Le Fleuve1951Jean Renoir

Avec Le Fleuve –1951, film au rythme du Gange, Renoir influence le cinéma indien et Satyajit Ray. Il devient « le patron » pour les cinéastes de la Nouvelle Vague.

French Cancan Jean Renoir couleur-bulle.fr

 French Cancan1955 – Jean Renoir

1954 retour en France où il recrée le Paris des Impressionnistes avec French Cancan – 1955, film du bonheur retrouvé avec le Montmartre de son enfance, les amis.

Le déjeuner sur l’herbe1959 – Jean Renoir

Le Caporal Epinglé Jean Renoir couleur-bulle.fr

Le Caporal épinglé – 1962 – Jean Renoir

Il meurt à Beverly Hills en 1979 après avoir reçu un Oscar d’honneur en 1975 et s’être consacré à l’écriture.

Offrez à vos pupilles la Rétrospective Jean Renoir et ses chefs-d’œuvre éternels, ses films « …mêlant, dans un joyeux désordre, critique acerbe de la société et sens du spectacle. » en trente-neuf films, jusqu’au 26 novembre à La Cinémathèque française.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • Elena et les Hommes – 1956 – Jean Renoir

France/Italie – 95 min

Musique : Joseph kosma

Version restaurée

Avec : Ingrid Bergman : Elena Sorokovska, Mel Ferrer : Henri de Chevincourt, Jean Marais : général François Rollan, Jean Richard : Hector Chaillol, Juliette Greco : Miarka, Pierre-Bertin : Martin-Michaud, Frédéric Duvallès : Godin, Magali Noël : Lolotte, Elina Labourdette : Paulette Escoffier, Dora Doll : Rosa la Rose, Jacques Morel : Duchêne

  • RÉTROSPECTIVE JEAN RENOIR

7 – 26 NOVEMBRE 2018

 LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy 75012 Paris

http://www.cinematheque.fr

  • RENOIR PÈRE ET FILS – « PEINTURE ET CINÉMA » AU MUSÉE D’ORSAY

6 NOVEMBRE 2018- 27 JANVIER 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *