YOUSSEF CHAHINE : UNE VOIX, UN CINÉMA ENGAGE, UN ESPRIT LIBRE

Partagez !

Youssef Chahine vit au cœur de La Cinémathèque française installé avec ses mondes dans la Galerie des donateurs. Ses inspirations, passions, ses coups de gueule et de cœur happent la pupille et murmurent à l’oreille le temps de l’exposition, jusqu’au 28 juillet 2019. Un voyage, dix ans après la disparition d’un maître de la mise en scène, d’un homme amoureux, cinéaste à la croisée des cultures orientale et occidentale.

bureau Chahine cinémathèque couleur-bulle.fr

Bureau de Chahine – Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

Voyage en trois escales : Les Débuts : Ferveur et Désillusion, Le Retour aux sources, Le Divertissement de combat, au fil du spectacle et de la politique, balisé par Régis Robert et Amal Guermazi, commissaires de l’exposition.

Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

Affiches, maquettes de décors et de costumes, théâtre, photos, portraits, extraits de films, lettres, distinctions, interviews, costumes, objets personnels, reconstitution de son bureau du 13 rue Champolion au Caire, le ponctuent.

 

 

 

 

 

Costumes -Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

Avec en perspective l’œuvre de Chahine (1926 -2008) inspirée par sa vie de cinéaste et de citoyen.

Expo Chahine Cinémathèque couleur-bulle.fr

Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

  • Les Débuts : Ferveur et Désillusion 

Youssef Chahine, né à Alexandrie en 1926, nourri du souvenir des films hollywoodiens de son enfancedébute sa carrière cinématographique en 1948. Tout d’abord la comédie musicale entre 1950 et 1957 et le mélodrame 1951-1956 avec la découverte d’Omar Sharif en 1954 qu’il propulse dans trois films.

Omar Sharif – Ciel d’enfer – 1954 – Youssef Chahine

Gare centrale – Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

En 1958 surgit le Néoréalisme avec Gare Centrale, son premier film d’auteur.

Gare centrale – Exposition Youssef Chahine –  La Cinémathèque française

Puis L’histoire de Youssef Chahine et de La Cinémathèque française se noue en 1964 autour de la copie positive 70 mm de Un jour le Nil, un film exaltant la coopération entre l’Égypte et l’Union soviétique, qu’il confie à Henri Langlois après sa censure et son interdiction.

Un Jour, le Nil – 1968 – Youssef Chahine Le Moineau – 1974 –  Youssef Chahine

Il sexile au Liban où il tourne Le Vendeur des bagues 1965 sur une musique sublime des frères Rahabani. C’est en artiste engagé qu’il fait face à la guerre des Six Jours. Après 1967 son cinéma devient celui de la critique politique ouverte avec une musique en syntonie. En 1968, c’est le retour en Égypte. Youssef Chahine fonde Misr International Films en 1972.

  • Le Retour aux sources

Après son infarctus en 1976, Chahine impulse une part plus autobiographique à son cinéma. Alexandrie pourquoi ? – 1979 , La Mémoire – 1982 avec Oum Kalsoum, chanteuse, phénomène musical et incarnation de l’âme de l’Egypte, filmée en concert. Alexandrie encore et toujours – 1990.

La Mémoire – 1982 – Youssef Chahine

La reconnaissance internationale suit.

Patrice Chéreau (Bonaparte) – Adieu Bonaparte – 1985 – Youssef Chahine

De nouveau lien avec la France se tisse. Il rencontre Pierre Balsan son producteur, mais aussi filme Dalida Sixième jour – 1986, un film mécompris.

  • Le Divertissement de combat

L’Emigré 1994, tiré du récit biblique de Joseph et ses frères lui vaut la foudre des fondamentalistes musulmans et chrétiens. Face à l’intégrisme religieux rampant, le cinéaste livre Le Destin – 1997 avec la figure d’Averroés, philosophe, juriste et médecin andalou du XIIe siècle, Prix du 50ème anniversaire du Festival de Cannes. Dans L’Autre – 1999, il pointe les conséquences d’une mondialisation sauvage en honorant l’intellectuel Édouard Saïd.

L’Autre – 1999 –  Youssef Chahine

Ahmed Yeha couleur-bulle.fr sabine vaillant

Ahmed Yeha –Alexandrie New York – 2003  Youssef Chahine – Cinémathèque française – 12 novembre 2018

Chahine emprunte par la suite, un registre plus léger avant son dernier film Chaos 2007 où il met en scène la révolte du peuple contre le pouvoir.

Youssef Chahine porte-voix de l’amour, de la tolérance et de la défense des plus faibles s’éteint au Caire le 27 juillet 2008, fort d’une carrière de 50 ans et de ses 44 films : longs et courts métrages, documentaires. Pour les 10 ans de sa mort,vingt films restaurés de Papa Amine à The others 1999.

Papa Amine – 1950 – Youssef Chahine   

   Immergez-vous dans l’oeuvre généreuse, courageuse, combative, inventive, de Youssef Chahine avec l’Exposition YOUSSEF CHAHINE à La Cinémathèque française jusqu’au 28 juillet 2019 et ses films.

  

YOUSSEF CHAHINE – LES FILMS

Cinémathèque française – 14 novembre 2018

Ouverture de la  Rétrospective – Hommage de 17 films grâce à la campagne de sauvegarde des films de Youssef Chahine, menée par plusieurs institutions françaises et internationales, en musique, lumière et tapis rouges avec Gare Centrale. 

SYNOPSIS GARE CENTRALE  Qinavi, un crieur de journaux boiteux et simple d’esprit, s’éprend d’Hanouma, vendeuse à la sauvette qui travaille dans la même gare que lui. Lorsqu’elle lui fait part de son indifférence, Qinavi sombre dans la folie.

GARE CENTRALE – 1958- YOUSSEF CHAHINE – La gare du Caire où le kiosquier voit beaucoup de choses. Il raconte l’histoire de  Qinavi, mendiant boiteux, mal fagoté au bonnet troué. Celui-ci vend ses journaux, observe et habite une baraque décorée de pin-up en retrait des voies. Ses yeux s’écarquillent à la vue de la belle et provocante, libre Hanouna, vendeuse de boissons à la sauvette. Véritable feu follet, sa présence l’électrise, mais elle va se marier à un porteur de bagages qui veut créer un syndicat indépendant. L’annonce crée la tempête dans son crâne.  Qinavi pris dans un tsunami de frustrations bascule dans la violence, dans la gare du Caire métaphore de la société.

Gare centrale, dans lequel Youssef Chahine interprète le rôle de Qinavi, un film passionnant aux résonances multiples : documentaire, sociale et politique. Une façon de filmer les femmes, de mettre en scène les porteurs de bagages, participeront à la censure de Gare centrale pendant plus de 10 ans en Égypte.

Gare centrale – 1958 –  Youssef Chahine

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • Gare Centrale – 1958 – Youssef Chahine

Egypte – Version restaurée par Misr International Films

« CONFÉRENCE YOUSSEF CHAHINE :  UN PROCESSUS MUSICAL DE CRÉATION. PAR AMAL GUERMAZI »

MERCREDI 21 NOVEMBRE 2018 à 19 H

 

  • YOUSSEF CHAHINE  14 NOVEMBRE 2018 – 28 JUILLET 2019

GALERIE DU MUSÉE DU CINÉMA – CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE 

 

  •  LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy 75012 Paris

http://www.cinematheque.fr

LIVRES

 

LA RAGE AU CŒUR  –  Éditions Ciné-festivals – 180 pages – broché – Sous la direction de Dominique Bax

 

 

 

 

 

 

YOUSSEF CHAHINE, LE RÉVOLUTIONNAIRE TRANQUILLE –  Entretien avec Tewfik Hakem – Éditions Capricci

ÉDITIONS DVD / BLU-RAY 

 

  •   DVD / Blu-ray de la version restaurée d’Adieu Bonaparte(TF1 Studio, Collection Héritage)

Youssef Chahine en 9 films en versions restaurées

  • Coffret 10 DVD (édition Tamasa) avec compléments vidéo et livret.
    Disponible en mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *