ERIC ROHMER ENCORE ET TOUJOURS !

Rétrospective Eric Rohmer Cinémathèque couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Deux salles n’ont pas suffi pour accueillir tous les fans d’Eric Rohmer à l’occasion de la rétrospective que lance La Cinémathèque sous les lumières de 2019 naissante, avec Les Nuits de la pleine lune. Le cinéma de cette figure de La Nouvelle Vague  porte les rencontres amoureuses et la séduction, les dialogues, et une économie de moyens et d’invention indispensables à l’idée d’auteur.

Eric Rohmer (1920 – 2010) né Maurice Schérer, étudie la littérature, auteur d’Élisabeth 1946 (*) , débute comme critique rejoignant les Cahiers du cinéma au commencement des années 1950 dont il devient rédacteur en chef 1957-1963. Il tourne ses premiers courts-métrages au cours des années 1950, Le Signe du Lion 1959 son premier long métrage est un échec.

Le Signe du Lion Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Le Signe du Lion – 1959  Eric Rohmer

Il réalise des films pédagogiques 1963 pour la télévision scolaire, tout en se lançant dans le tournage des six Contes moraux. Il crée avec Barbet Schroeder Les Films du Losange, sa société de production. La Collectionneuse 1966 puis avec Ma nuit chez Maud 1969 (* *) , Le Genou de Claire 1970 et L’Amour l’après-midi 1972 arrivent la notoriété.

La Collectionneuse 1966 – Eric Rohmer

Le Genou de Claire Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Le Genou de Claire 1970 – Eric Rohmer

La Marquise d’O… 1975, Perceval Le Gallois 1978

La Marquise d'O Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

La Marquise d’O 1975 – Eric Rohmer

Perceval Le gallois Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Perceval Le Gallois 1978 – Eric Rohmer

avant d’enclencher les six films du cycle Comédies et proverbes avec de nouvelles héroïnes dont Les Nuits de pleine lune 1984, Pauline à la plage 1982, Le Rayon vert 1985. Puis dans les années 1990 le cycle des Contes des quatre saisons et L’Arbre, le Maire et la Médiathèque 1993

Pauline à la plage Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Pauline à la plage 1982 – Eric Rohmer

Enfin, L’Anglaise et le Duc 2001, Triple agent 2003, Les Amours d’Astrée et de Céladon 2006.

 

 

 

 

Les Amours d’Astrée et de Céladon 2006 – Eric Rohmer

-SYNOPSIS Les Nuits de pleine lune

Les nuits de la pleine lune Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Les Nuits de pleine lune 1984 – Eric Rohmer

Louise parvient à convaincre Rémi, son petit ami architecte qui vit en banlieue de conserver son appartement pour passer de temps en temps la nuit à Paris.

Les nuits de la pleine lune Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

-Les Nuits de pleine lune1984 – Eric Rohmer

Sous le gris du ciel, un RER s’étire dans le morne paysage. Une gare de banlieue, des petits immeubles de béton, un homme nètre dans l’un d’eux, gravit les marches et entre dans son duplex. Il est rejoint par Louise à la voix singulière, sa compagne, stagiaire décoratrice à Paris. Ils discutent de leur week-end, des cours de tennis du samedi matin de Rémi. Elle projette d’aller à une soirée en rentrant du boulot, sachant que Rémi n’apprécie pas les sorties, lui est sportif. Louise pas fan de banlieue, amène le sujet de son studio parisien et le besoin d’y passer du temps seule, ce qui ne va pas de soi pour Rémi. Aucun d’eux ne doute d’avoir trouvé l’amour parfait. Le choix de Louise s’impose. Elle vit sa vie à Paris retrouvant Octave, ami et confident volubile du vendredi soir. Lors d’une soirée, Louise rencontre Bastien, avec qui elle se prend au jeu de la séduction…

 Les Nuits de la pleine lune, quatrième et très beau film des Comédies et proverbes, Eric Rohmer saisit les allers-retours émotionnels de Louise reliés à ses territoires, plongeant le spectateur dans son rapport à l’amour.

Sans hésiter programmez-vous en mode Rohmer à La Cinémathèque française jusqu’au 11 février, avec ses : vingt-trois longs-métrages, courts-métragesdialoguesacteurs qui ne semblent pas être dirigés, plans composés comme des tableaux

(*)  Sous le pseudonyme de Gilbert Cordier

(* *) https://couleur-bulle.fr/film/dans-la-lumiere-du-kaleidoscope-de-ses-films-francoise-fabian-actrice/

 

– Les Nuits de pleine lune1984 – Eric Rohmer

France – 1h 42min

Avec  : Pascale Ogier (Louise) ,Tchéky Karyo (Rémi), Fabrice Luchini (Octave)

 

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • JOURNÉE D’ÉTUDES « ERIC ROHMER DISCOURS DE LA MÉTHODE«  19 Janvier 2019 – 15 h-18h Salle FRANJU

Entretien avec Eric Rohmer- 2004

 

  • CONTE D’ÉTÉ LUNDI 21 JANVIER 2019, SALLE GEORGES FRANJU, 19 H PRÉSENTÉ PAR AMANDA LANGLET

Conte d'Ete Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Conte d’Été 1995 – Eric Rohmer 

 

  • DIALOGUES

– Le Rayon vert Eric Rohmer+  Dialogue avec Marie Rivière : samedi 2 février 20 h

Le Rayon vert Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

-L’Arbre, le Maire et la Médiathèque Eric Rohmer  avec Fabrice Luchini : jeudi 7 février 19 h 30

L'Arbre le maire et la Médiathèque Eric Rohmer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

L’Arbre, le Maire et la Médiathèque 1993 – Eric Rohmer 

 

                       

Pascale Ogier, Ma Soeur d’Émeraude Nicolas

Filigranes Edition

Novembre 2018

 

 

 

Arte  – Programmation spéciale Éric Rohmer sur Arte avec
Pauline à la plage, Conte d’été et, dans le magazine Court-circuit, La Boulangère de Monceau et La Carrière de Suzanne.
Tous les films en replay pendant 7 jours sur arte.tv 2 et 4 février (sous réserve)

COFFRET ÉRIC ROHMER, L’INTÉGRALE

Tous les films d’Éric Rohmer disponibles dans une intégrale DVD+Blu-ray et en coffrets thématiques chez Potemkine Films.

  • ERIC ROHMER RÉTROSPECTIVE

9 janvier – 11 février 2019

LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy 75012 Paris

http://www.cinematheque.fr

NOBODY’S PERFECT !  BILLY WILDER A LA CINÉMATHÈQUE

Rétrospective Billy Wilder Cinémathèque couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

L’année 2019 pétille de ses premières bulles de joie à la Cinémathèque française avec sur le tapis rouge ce 3 janvier : Certains l’aiment chaud en ouverture de la rétrospective Billy Wilder. Auteur des comédies les plus célèbres, grand nom d’un studio system , à l’esprit acéré, à l’humour acide et au regard impitoyable, le cinéaste touche à l’essence même du cinéma.

affiche Certains l'aiment chaud Billy Wilder couleur-bulle.fr sabine Vaillant

-SYNOPSIS CERTAINS L’AIMENT CHAUD

Chicago, 1929 en pleine prohibition. Pour échapper à la mafia qui veut leur peau, deux musiciens de jazz au chômage, se travestissent et partent en tournée en Floride avec un orchestre exclusivement féminin.

certains l'aiment chaud Billy Wilder couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Tony Curtis , Jack Lemmon –  Certains l’aiment chaud 1958 Billy Wilder

– Certains l’aiment chaud 1959 – Billy Wilder

Le tournage de ce film désormais culte n’a pas été des plus faciles : retards, textes non sus, prises innombrables. Maryline Monroe suivait les avis de son coach pendant le tournage ce qui n’était pas du goût du réalisateur. Alors qu’elle était de dos, un plaisantin lança qu’elle avait un postérieur moins beau que celui de Tony Curtis. Se retournant, elle ouvrit son corsage en disant mais lui n’a pas çà… Marylin Monroe à la présence extraordinaire, adorable, craquante joueuse de ukulélé interprète les inoubliables : I’m through with love et I wanna be loved by you avec son sensuel « Poupoupidou ».

BILLY WILDER

Samuel Wilder, dit Billy naît le 22 juin 1906 dans l’ancienne Galicie austro-hongroise, étudie le droit à Vienne, devient journaliste, travaille à Berlin. En 1929, il participe à l’écriture des Hommes le dimanche, devient scénariste. Les nazis accèdent au pouvoir, il tourne Mauvaise graine 1934 à Paris, puis gagne Hollywood. Il enchaîne les scénarios brillants avec Charles Brackett pour la Paramount, invente un style comique aux racines antiques. En 1942 Billy Wilder devient scénariste et balaye tous les genres hollywoodiens. Ces films reflètent le scepticisme de l’après-guerre, la conscience d’un monde toujours davantage indéchiffrable.

C’est après l’échec de : Le Gouffre aux chimères 1951, que Billy Wilder prend son indépendance.

Ariane 1957 avec pour scénariste I.A. L. Diamond avec lequel arrive la consécration : Certains l’aiment chaud 1958La Garçonnière 1959.

La Garçonnière Billy Wilder couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

La Garçonnière 1959Billy Wilder

La comédie prend toute sa place dans l’œuvre du réalisateur, dans des mises en scène très étudiées, s’emparant de grands sujets : le racisme avec La Grande combine 1966 , les idéologies totalitaires : Un, deux, trois 1961, le foyer américain et ses frustrations : Embrasse-moi, idiot 1964. La Vie privée de Sherlock Holmes 1970, réduit aujourd’hui à des vestiges, porte au plus haut point sa satire de la société américaine.

La grande combine Billy Wilder couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

 La Grande combine 1966 – Billy Wilder

Un, deux, Trois Billy Wilder couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Un, deux, trois 1961 – Billy Wilder

Embrasse-moi idiot Billy Wilder couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Embrasse-moi, idiot 1964 – Billy Wilder

 

La Vie privée de Sherlock Holmes 1970 – Billy Wilder

Viendront ensuite : Avanti ! 1972, Fedora 1978, Buddy Buddy 1981.

Avanti ! 1972 – Billy Wilder

Fedora 1978 – Billy Wilder

 

 

 

 

 

Buddy Buddy 1981 – Billy Wilder 

 

Billy Wilder meurt le 27 mars 2002 à Beverly Hills.

 

– Du 3 janvier au 7 février 2019, optez pour les vingt-sept films de Billy Wilder réalisateur de Films Noirs, drames mélancoliques, comédies grinçantes, aux quatre Oscars qui fut aussi scénariste pour Lubitsch ou Hawks, bien au chaud à La Cinémathèque française. 

  • Certains l’aiment chaud 1959 – Billy Wilder

Américain – 2h 01min

Version restaurée 4K Sortie nationale : 16 janvier 2019 

Avec : Marilyn Monroe (Sugar Kane Kowalczik), Tony Curtis (Joe, Joséphine), Jack Lemmon (Jerry, Daphné)

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • RENCONTRE : La Grande Combine +Discussion avec Mathieu Macheret critique de cinéma pour Le Monde  – Vendredi 8 février à la Cinémathèque française 19 h 30

 

  • BILLY WILDER RETROSPECTIVE

3 janvier – 7 février 2019

LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy 75012 Paris

http://www.cinematheque.fr

IN MY ROOM ULRICH KÖHLER : SEUL SUR TERRE

In my room Ulrich Köhler affiche couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

SYNOPSIS In my Room – Ulrich Köhler

Armin vogue d’échecs professionnels en déceptions sentimentales. Il n’est pas vraiment heureux, mais ne peut pas s’imaginer vivre autrement.

Un matin il se réveille : si le monde semble inchangé, tous les êtres humains se sont volatilisés. Robinson Crusoé des temps modernes, Armin prend alors un nouveau départ. Cette liberté totale lui donne des ailes, mais tout ne se passe pas comme prévu

IN MY ROOM – ULRICH KÖHLER

Conférences de presse la caméra tourne sur le vif, Armin pris dans une spirale infernale, court désordonné, sans boussole, d’un point à un autre et atterrit à son agence de presse pour la télévision. Cata complète, aucun reportage n’est utilisable, rien n’est in the box. Il rentre chez lui avec une jeune femme mais l’affaire tourne court. Un appel de son père, Armin se rend auprès de sa grand-mère en fin de vie.

Il se réveille un matin seul dans un monde où tout est en place mais vide de ses habitants. Il s’adapte à cette nouvelle réalité en toute liberté, libéré des contraintes sociales. Exit le loser.

In my room Ulrich Köhler couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Hans Löw (Armin) – In my Room – 2018 – Ulrich Köhler

Armin naufragé de sa propre vie, la redessine porté par sa logique intérieure, marquée par son passé, écartant délibérément une explication réaliste aux événements. Fermier, il vit au milieu d’animaux descendus tout droit de l’Arche de Noé jusqu’au jour où Kris, belle nomade, entre dans sa vie et avec elle la perspective d’un nouveau monde.

In my room Ulrich Köhler Elena Radonicih couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Elena Radonicich (Kirsi)– In my Room – 2018 – Ulrich Köhler

La matière reprend vie, l’univers des possibles s’offre, ouvrant le champ d’une aventure, empruntant les chemins où s’ouvrent les bourgeons poétiques d’un ailleurs.

 In my Room –« le désastre et la destruction de l’humanité ne sont pas le sujet principal du film – c’est une histoire ‘réaliste’ dans un cadre irréaliste, l’histoire d’amour des derniers humains sur terre » – Ulrich Köhler 

In my room Ulrich Köhler Elena Radonicih Hans Löw couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Elena Radonicich – Hans Löw – In my Room – 2018 – Ulrich Köhler

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

In my Room – 2018 – Ulrich Köhler

Allemagne, Italie – 120 minutes

Production : Pandora Film, Echo Film, Komplizen Film

Nour films

AVEC :

Hans Löw (Armin), Elena Radonicich (Kirsi), Michael Wittenborn (Le père), Ruth Bickelhaupt (La grand-mère), Emma Bading ( Rosa), Katharina Linder (Lilo ), Felix Knopp (Le monteur), Kathrin Resetarits (Tanja)

  • ULRICH KÖHLER

Ulrich Köhler Annette Hauschild_Pandora couleur-Bulle.fr Sabine Vaillant

Ulrich Köhler –  Annette Hauschild ©

Ulrich Köhler naît à Marbourg en 1969, étudie les Arts à Quimper. Il se tourne ensuite vers la philosophie puis la communication audiovisuelle à l’École des Beaux-Arts de Hambourg, où il réalise ses premiers courts métrages

  • FILMOGRAPHIE

2018 : In my Room – Sélection officiel Un Certain Regard Cannes 2018

2011 : La Maladie du sommeil (Schlafkrankheit) – Ours d’argent du meilleur réalisateur Berlin

2006 : Montag (Montag kommen die fenster) – Forum des jeunes réalisateurs Berlinale

2002 : Bungalow – 1er long-métrage – Panorama de la Berlinale 2002

L’ENFER DANS LA VILLE DE RENATO CASTELLANI

L'Enfer dans la ville Renato Castellani affiche couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

  • SYNOPSIS L’ENFER DANS LA VILLE

Lina, une jeune fille naïve, est injustement accusée de complicité de cambriolage dans la maison bourgeoise où elle travaille comme bonne, victime de la manipulation de l’homme dont elle est amoureuse.

Elle est alors jetée en prison où elle fait la connaissance d’Egle, une habituée des lieux qui la prend sous son aile…

L'enfer de la ville renato Castellani couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Giulietta Masina – Anna Magnani – L’Enfer dans la ville 1959 – Renato Castellani

  • L’Enfer dans la ville 1959 – Renato Castellani

Un petit camion avance sur les pentes de Rome. Il s’arrête devant la prison de femmes de Mantellatte. Parmi celles qui en descendent Lina Borsani, une jeune domestique d’une maison bourgeoise, injustement accusée de complicité de vol dans la villa de ses patrons, tétanisée par l’idée de l’incarcération. Tandis que les habitués suivent la procédure, elle observe et tente même de s’échapper.

Une religieuse catholique la conduit dans une vaste cellule où vivent plusieurs femmes. La plupart des lits sont repliés sauf un où se trouve Egle. Celle-ci ignore d’abord Lina puis la prend petit à petit sous sa protection se moquant de sa naïveté. Lina amoureuse d’Adonis qui a subtilisé les clés de la villa de ses patrons, tout en lui promettant le mariage.

Le quotidien de Mantelleta est dur avec des femmes sous tension, livrées à elle-même, avec pour seule distraction le courrier, les repas, les aller-retour chez le juge, les potins, parfois un petit travail et la messe. D’une cellule à l’autre elles s’apostrophent, faisant monter la mayonnaise.Les frustrations, frasques et rodomontades d’Egle, redoutées des prisonnières, alimentent la colère, la violence quotidiennes.

L’Enfer dans la ville, version Director’s cut, livre une chronique sur les conditions de détention à la fin des années 1950 à Rome et l’enfer de l’enfermement associés souvent à la misère favorisant la récidive. Anna Magnani en majesté joue magistralement utilisant le registre comique perçant l’écran. Giulietta Masina n’est absolument pas en reste.

La rivalité des deux actrices sur le tournage déborde dans le film, leurs désaccords et leur mésentente transposés sur le plateau.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • L’Enfer dans la ville1959 – Renato Castellani

Italie – 1 h 36

Adapté de Roma, Via delle Mantellate, roman d’Isa Mari

Documenté par Renato Castellani et Suso Cecci d’Amico, scénariste

Les Films du Camélia

Sortie version intégrale inédite restaurée : 9 janvier 2019

Avec :

Anna Magnani (Egle), Giulietta Masina (Lina), Myriam Bru (Vittorina), Cristina Gaioni (Marietta Mugnan), Alberto Sordi (« Antonio l’Adonis » Zampi), Renato Salvatori (Piero)

  • RENATO CASTELLANI 1931 – 1985

Renato Castellani naît en 1913 à Finale Ligure (Italie). Il étudie l‘architecture à Milan, puis s’oriente vers la critique de cinéma. Parallèlement, il écrit et dirige des programmes radiophoniques. Il débute comme scénariste. En 1938, il est coscénariste de L’Orologio a cucu de Camillo Mastrocinque. Et passe à la réalisation en 1942, avec Un coup de pistolet (Un colpo di pistola).

Dans les années 1970, Renato Castellani se consacre à la télévision.

Il meurt à Rome le 28 décembre 1985

  • FILMOGRAPHIE

1971 : Léonard de Vinci – TV

1959 : L’enfer dans la ville – rencontre électrique entre les deux actrices :Anna Magnani et Giulietta Masina.

1957 : I sogni nel cassetto

1954 : Roméo et Juliette, Lion d’Or à Venise 1954

1951 : Deux sous d’espoir – 3ème film du triptyque néo-réaliste Palme d’or ex-aequo avec Othello d’Orson Welles au Festival de Cannes 1951.

1950 : E primavera – 2ème film du triptyque néo-réaliste

1948 : Sous le soleil de Rome – 1er film du triptyque néo-réaliste

1942 : Zaza

1941 : Un coup de pistolet (Un colpo di pistola) écrit avec Alberto Moravia, inspiré d’une nouvelle d’Alexandre Pouchkine, film emblématique du courant calligraphique, comme Zaza

UN VIOLENT DÉSIR DE BONHEUR CLÉMENT SCHNEIDER

Un violent désir de bonheur Clément Schneider couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

SYNOPSIS UN VIOLENT DÉSIR DE BONHEUR

1792, au cœur de la Révolution Française. Isolé dans l’arrière-pays montagneux, loin de l’épicentre des événements, le couvent du jeune moine Gabriel est occupé et réquisitionné comme caserne par une troupe de soldats révolutionnaires et la jeune femme silencieuse qui les accompagne : Marianne. Une cohabitation forcée entre moines et soldats s’ensuit, qui ne laisse pas Gabriel indifférent aux idées nouvelles.

Un violent Désir de Bonheur -2018 – Clément Schneider

Un violent désir de bonheur Clément Schneider couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Quentin Dolmaire (Gabriel) – Un violent Désir de Bonheur -2018 – Clément Schneider

Un colporteur chargé se hâte sur un chemin bordé de hautes herbes et de taillis. Au loin se dessine une chaîne de montagnes. Loin de tout dans l’arrière pays niçois, lové sur une branche d’olivier, tel un chat, un jeune moine assoupi : Gabriel. Le monastère est réquisitionné par les soldats révolutionnaires. Ils sont à quelques heures de marche transmet le colporteur avant de repartir, l’ encombrante charge, brinquebalant sur son dos. Le monastère et son église entourés d’oliviers, son potager, se détachent, calmes dans la nature. Les soldats arrivent troublant la quiétude des lieux et des esprits. La cohabitation s’installe avec ces hommes porteurs du vent de la Révolution, jusqu’au jour où les soldats continuent leur chemin.

Un violent Désir de Bonheur -2018 – Clément Schneider

Un violent Désir de Bonheur où  « l’histoire d’un éveil, celui de Gabriel, à soi-même et à un monde qui chancelle, en proie à des changements radicaux, exaltants, effrayants aussi ». Gabriel pris dans le souffle de la Révolution avance dans les dissonances, l’opposition des communautés, le conflit, l’ancien et le nouvel ordre mais aussi la porosité des mondes. Il trace son chemin dans le mi-temps des parfums de l’été piqueté de poésie. Occupé à se construire dans le trouble de l’époque, là où bouillonne sa vie en pleine révolution intérieure.

Un film  sensuel, dont les résonances, soutenues par la musique de Patti Smith, Marianne Faithfull, murmurent à l’oreille.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

Couleur-bulle.fr

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • Un violent Désir de Bonheur -2018 – Clément Schneider

France- 75 min

Producteurs : Alice Bégon, Clément Schneider

Scénario : Chloé Chevalier, Clément Schneider

Image : Manuel Bolańos

Son : Elton Rabineau, Florent Castellani, Maxime Roy

Décor : Samuel Charbonnot

Costumes : Sophie Bégon Fage

Montage : Anne Brunstein

Musique : Joaquim Pavy

Avec le soutien : La région Bourgogne-Franche- Comté, CNC

Sortie nationale : 26 décembre 2018

Avec : Quentin Dolmaire (Gabriel), Grace Seri (Marianne), Francis Leplay (l’abbé),

Franc Bruneau (Colporteur) et Vincent Cardona (le capitaine).

Shellac

 

Clément Schneider Un violent désir de bonheur couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Clément Schneider

  • – CLÉMENT SCHNEIDER – FILMOGRAPHIE

Né en 1989, diplômé de la Fémis en réalisation, co-fonde en 2014 les Films d’Argile avec Alice Bégon diplômé de la Fémis en production, et Chloé Chevalier diplômé en Master de Cinéma à Paris III.

2013 : Études pour un paysage amoureux – 1h15 – Fiction

2015 : Carnet de bal – 15 min – Fiction – Mecal Pro Festival (Barcelone)

2016 : La Route de la soie – 37 min – Fiction

2017 : Île-Errance – 58 min – Documentaire – Festival International du Documentaire Émergent

2018 : Un violent désir de bonheur – 1 h 15 – Fiction – Acid Cannes 2018

24è LUMIERES DE LA PRESSE INTERNATIONALE

24 è Lumières de la presse internationale couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Lisa Nesselson, présidenteet José Maria Riba, délégué général, ont dévoilé, lundi 17 décembre 2018, les nominations des correspondants de la presse internationale pour les 24è Lumières de la presse internationale au cœur de la très belle exposition Grayson Perry à la Monnaie de Paris.

Lisa Nesselson José Maria Riba Monnaie de Paris Académie des Lumières de la presse internationale

Lisa Nesselson – José Maria Riba – Monnaie de Paris – 17 décembre 2018

Lisa Nesselson présidente de l'Académie des Lumières de la presse internationale couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Lisa NesselsonMonnaie de Paris – 17 décembre 2018

Les prix annuels créés en 1995 à l’initiative de Daniel Toscan du Plantier et du journaliste anglais Edward Behr, mobilisent la presse internationale autour du cinéma français. L’Académie des Lumières met à disposition des correspondants une vidéothèque en partenariat avec Cinando / Le Marché du Film de Cannes pour donner toutes les chances aux films marquants de l’année et contribuer à la meilleure connaissance de la production française à l’international.

Parmi 130 films français sortis en salles en 2018, 37 seront soumis au vote de 80 académiciens de plus de trente pays.

L’Académie des Lumières a salué l’arrivée de très jeunes interprètes dont :Thomas Gioria, Isaure Multrier, Max Baissette de Malglaive qui ont contribué par leur forte présence à l’excellence de films qui se trouvent parmi les nommés.

La 24e cérémonie des Lumières de la presse internationale de remise du trophée : La Flamme des Lumières, une création de la Monnaie de Paris pour l’Académie des Lumières, signée Joaquín Jiménez, se tiendra le 4 février 2019 à l’Institut du Monde Arabe.

120 battements par minute -Robin Campillo a été plébiscité par l’Académie des Lumières de la presse internationale en 2018.

24è Lumières de la presse internationale couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

LES NOMINATIONS 2019

  • Film

Amanda – Mikhaël Hers

Les Frères Sisters – Jacques Audiard

Guy – Alex Lutz

Mademoiselle de Joncquières – Emmanuel Mouret

Pupille – Jeanne Herry

  • Réalisateur

Jacques AudiardLes Frères Sisters

Jeanne HerryPupille

Xavier Legrand Jusqu’à la garde

Gaspar NoéClimax

Pierre Salvadori En Liberté !

  • Actrice

Élodie Bouchez Pupille

Cécile de FranceMademoiselle de Joncquières

Léa DruckerJusqu’à la garde

Virginie EfiraUn amour impossible

Mélanie ThierryLa Douleur

  • Acteur

Romain DurisNos batailles

Vincent Lacoste Amanda

Vincent LindonEn guerre

Alex LutzGuy

Denis MénochetJusqu’à la garde

  • Scénario

Andréa Bescond et Eric MétayerLes Chatouilles

Jeanne Herry – Pupille

Thomas Lilti – Première année

Emmanuel Mouret Mademoiselle de Joncquières

Pierre Salvadori, Benoît Graffin et Benjamin CharbitEn liberté !

  • Image

Benoît DebieClimax

Benoît Debie Les Frères Sisters

Laurent DesmetMademoiselle de Joncquières

Julien HirschUn peuple et son roi

UN PEUPLE ET SON ROI DE PIERRE SCHOELLER

 

David UngaroLes Confins du monde

  • Révélation masculine

Anthony Bajon La Prière

William LebghilPremière année

Andranic ManetMes provinciales

MES PROVINCIALES JEAN-PAUL CIVEYRAC, LE CŒUR BATTANT D’UNE JEUNESSE

 

Félix Maritaud – Sauvage

Dylan Robert Shéhérazade

PRIX JEAN VIGO 2018 : JEAN-FRANÇOIS STEVENIN : VIGO D’HONNEUR , GUILLAUME BRAC : L’AMIE DU DIMANCHE COURT-METRAGE, EX ÆQUO LONGS MÉTRAGES :  JEAN-BERNARD MARLIN : SHÉHÉRAZADE  ET YANN GONZALEZ : UN COUTEAU DANS LE CŒUR

  • Révélation féminine

Ophélie Bau Mektoub My Love

Galatéa BellugiL’Apparition

Andréa BescondLes Chatouilles

Jeanne Cohendy Marche ou crève

Kenza Fortas Shéhérazade

PRIX JEAN VIGO 2018 : JEAN-FRANÇOIS STEVENIN : VIGO D’HONNEUR , GUILLAUME BRAC : L’AMIE DU DIMANCHE COURT-METRAGE, EX ÆQUO LONGS MÉTRAGES :  JEAN-BERNARD MARLIN : SHÉHÉRAZADE  ET YANN GONZALEZ : UN COUTEAU DANS LE CŒUR

  • Premier film

Les Chatouilles – Andréa Bescond et Eric Métayer

Les Garçons sauvages – Bertrand Mandico

Jusqu’à la garde – Xavier Legrand

Sauvage – Camille Vidal-Naquet

Shéhérazade – Jean-Bernard Marlin

PRIX JEAN VIGO 2018 : JEAN-FRANÇOIS STEVENIN : VIGO D’HONNEUR , GUILLAUME BRAC : L’AMIE DU DIMANCHE COURT-METRAGE, EX ÆQUO LONGS MÉTRAGES :  JEAN-BERNARD MARLIN : SHÉHÉRAZADE  ET YANN GONZALEZ : UN COUTEAU DANS LE CŒUR

  • Pays francophones

Capharnaüm – Nadine Labaki

Chris the Swiss – Anja Kofmel

Girl – Lukas Dhont

L’Insulte – Ziad Doueiri

Nos batailles – Guillaume Senez

  • Film d’animation

Astérix – Le Secret de la potion magique – Louis Clichy et Alexandre Astier

Dilili à Paris – Michel Ocelot

Mutafukaz – Shojiro Nishimi et Run

Pachamama – Juan Antín

  • Documentaire

Cassandro, the Exotico ! – Marie Losier

De chaque instant – Nicolas Philibert

Nul homme n’est une île – Dominique Marchais

NUL HOMME N’EST UNE ÎLE – DOMINIQUE MARCHAIS : ARCHIPELS D’INTELLIGENCE COLLECTIVE

Premières solitudes – Claire Simon

Samouni Road – Stefano Savona

  • Musique

Camille BazbazEn liberté !

Vincent Blanchard et Romain Greffe Guy

Alexandre DesplatLes Frères Sisters

Pierre Desprats – Les Garçons sauvages

Grégoire HetzelUn amour impossible

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

#nomination

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

www.academiedeslumieres.com

COMÉDIES MUSICALES : RICHESSE ET DIVERSITÉ

 

comédies musicales La Cinémathèque couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

La Cinémathèque française avec Comédies Musicales impulse aux fêtes de fin d’année : le chant, la musique, la danse ambassadeurs de la joie de vivre du cinéma. Chantons sous la pluie a ainsi imprimé ce 12 décembre le cœur battant de germes de jours meilleurs et d’une bouffée de liberté auxquels aspirent la plupart.

 N. T. Binh commissaire de Comédies musicales La Joie de vivre du cinéma philharmonie de Paris couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

  N.T.Binh commissaire de Comédies Musicales, La Joie de vivre du cinéma – Philharmonie de Paris – Cinémathèque française – 12 décembre 2018

– SYNOPSIS CHANTONS SOUS LA PLUIE – #singinintherain

Chantons sous la pluie Gene Kelly Stanley Doney couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Chantons sous la pluie – 1952 – Gene Kelly et Stanley Donen

Don Lockwood et Lina Lemont, couple star du cinéma muet à Hollywood, tournent leur premier film parlant. La voix désagréable de Lina ne passe pas. Kathy, chanteuse rencontrée dans une succession de hasards rythmés et drôles par Don qui en pince pour elle, est engagée pour doubler Lina. Ce qui n’est pas du goût de celle-ci.

Chantons sous la pluie  (Singin’in the rain)- 1952 – Gene Kelly et Stanley Donen Entrez dans l’univers de cette comédie musicale mythique, au palmarès des meilleurs films de tous les temps, pleine d’énergie et de rythme,  en chantant Singin’in the rain de Nacio Herb Brown ou pas.

Comédies musicales La Cinémathèque française couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

– LA RÉTROSPECTIVE

La sélection de films légendaires et de rareté, de l’âge d’or des grands studios hollywoodiens 1920-1960  au post-modernisme, avec des comédies musicales françaises et des classiques de Bollywood, des auteurs-compositeurs : Gershwin, Michel Legrand, Stephen Sondheim, des chanteuses ou danseuses : Judy Garland, Cyd Charisse, est ouverte ! 

Le chant du Missouri vicente Minelli couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

 Judy Garland – Le chant du Missouri – 1944- Vicente Minelli

Les Demoiselles de Rochefort Jacques Demy couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Catherine Deneuve – Françoise Dorléac – Les Demoiselles de Rochefort – 1966 – Jacques Demy

Devdas -2001 -Sanjay Leela Bhansali

Sweeney Todd, Le diabolique barbier de fleet street Tim Burton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Sweened Todd, Le Diabolique Barbier de Fleet Street – 2007 – Tim Burton – D’après la comédie musicale de Stephen Sondheim, Hugh Wheeler

Les plus grands « athlètes » de la comédie musicale sont sur scène. Fred Astair et Gene Kelly.

Fred Astair, danseur, chanteur et génie musical à la rythmique du jazz accrochée à ses claquettes véritables percussions.

Sur les ailes de la danse George Stevens couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Fred Astaire – Sur les ailes de la danse – 1936 – George Stevens

Gene Kelly, dix ans plus tard, danseur, chorégraphe apporte la touche ballet classique-danse moderne, tout en étant réalisateur.

Un américain à Paris Vincente Minnelli couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Gene Kelly – Un Américain à Paris 1950 – Vincente Minnelli

Busby Berkeley, chorégraphe-réalisateur, se distingue dès les années 1930 avec sa vision chorégraphique fortement liée aux mouvements de caméra, à la lumière.

De la mode du jazz et du swing émerge des stars noires de Bill Robinson et Lena Horne à Gregory Hines, dans une industrie régie par les Blancs.

La Symphonie magique Andrew L. Stone couleur-bulle.fr Sabine VaillantLena Horne – La Symphonie Magique– 1943- Andrew L. Stone

Tap Dance– 1988 –Nick Castle.

Bob Fosse, chorégraphe-metteur-en-scène met le point d’orgue magnifique au musical classical, avec Que le spectacle commence -1979, ouvrant l‘horizon de nouveaux moyens d’expressions : clips, effets numériques, séries internet.

que le spectacle commence Bob Fosse couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Que le spectacle commence -1979 – Bob Fosse 

 Et pour finir : le musical moderne et post-moderne 

Grease - 1978 - Randal Kleiser - couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

John Travolta – Grease – 1978 – Randal Kleiser

Hair – 1978 – Milos forman 

Moulin Rouge Baz Luhrmann

Moulin Rouge -2000- Baz Luhrmann

Qu’importe les jours courts, laissez vous gagner par la joie de vivre et l’enchantement des comédies musicales, des stars chantant et dansant leur vie rêvéedébusquez les créativités individuelles, à La Cinémathèque française pour optimiser la perspective de l’an neuf jusqu’au 6 janvier 2019 et à La Philharmonie de Paris jusqu’au 27 janvier 2019.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

https://www.instagram.com/sabine_vaillant/

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

Chantons sous la pluie (Singing’ in the rain) 1952 – Gene Kelly et Stanley Tanley Donen

États-Unis -103 ‘

Avec : GENE KELLY, DONALD O’CONNOR, DEBBIE REYNOLDS, JEAN HAGEN.

COMÉDIES MUSICALES RÉTROSPECTIVE 12 DÉCEMBRE 2018 – 6 JANVIER 2019 – En partenariat avec la Philharmonie de Paris et Warner

    • LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51, rue de Bercy 75012 Paris

http://www.cinematheque.fr

  • EXPOSITION COMÉDIES MUSICALES, LA JOIE DE VIVRE DU CINÉMA Philharmonie de Paris / 19 octobre 2018 – 27 janvier 2019
  • De Fred Astaire à John Travolta, de Cyd Charisse aux héroïnes de Jacques Demy, de West Side Story à La Belle et la Bête, découvrez la richesse et la diversité des comédies musicales. L’exposition « Comédies musicales » immerge les visiteurs dans les films grâce à des projections géantes, des photographies et des documents rares, mais également des dispositifs interactifs. Elle découvre les coulisses du genre et le replace dans son contexte historique. 
  • Cité de la musique – Philharmonie de Paris  221, avenue Jean-Jaurès
    75019 Paris
  • https://philharmoniedeparis.fr/

JEAN-MICHEL BASQUIAT ET NEW YORK

Basquiat de Sara Driver affiche couleur-bulle.fr sabine Vaillant

 

SYNOPSIS BASQUIAT, UN ADOLESCENT A NEW YORK

Basquiat au sein de la ville de New York de 1978 à 1981 et explore tout ce qui, dans cette métropole, à travers ses rencontres et les mouvements politiques, sociaux et culturels, l’a nourri et inspiré.
Basquiat - Alexis Adler - couleur-bulle.fr

 

 

 

 

Jean-Michel Basquiat – © Alexis Adler

BASQUIAT Un adolescent à New York – 2018 – Sara Driver

New York fin des années soixante dix, images en noir et blanc d’une ville en plein chaos, aux immeubles dévastés, brûlés pour toucher la prime des assurances, envahie par les ordures, en proie à la violence marquée par une criminalité endémique, au bord de la faillite.

Jean-Michel Basquiat - Alexis Adler couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Jean-Michel Basquiat – © Alexis Adler

Grâce aux réflexions, images d’archives, photos, musiques, anecdotes, amis, artistes de cette époque (•), Sara Driver, la réalisatrice, dresse un portrait mouvant et passionnant de Jean- Michel Basquiat, de 18 à 21 ans.

Jean-Michel Basquiat – © Bobby Grossman

Il apparaît évoluant au cœur de cette effervescence qui l’a nourri. Explorant le continent de sa créativité dans la rue, tissant des amitiés, dormant sur le canapé des copains de l’East Village dont celui de Alexis Adler qui lui donna une clé de son appartement.

Jean-Michel Basquiat Alexis Adler couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Jean-Michel Basquiat – © Alexis Adler

Tous les musiciens : No Wave: jazz, hip-hop naissant, salsa disco, punk, hardcore…, peintres minimalistes ou pas, sculpteurs, chanteurs, de l’époque vivent, créent, font la fête et parmi eux Jean-Michel Basquiat dans les quartiers de Manhattan, les clubs – Studio 54, Tier 3, CGB, Mudd Club, Max’s Kansas City, Hurra – circulent les drogues mais aussi les infos dans le Village Voice, l’East Village Eye et le Soho News ou sur des affiches collées au mur.

Sara Driver avec BASQUIAT Un adolescent à New York donne à voir le contexte historique qui a vu naître ce peintre mais aussi musicien, poète, sculpteur. Le film narre les mouvements artistiques qui l’ont inspiré et marqué tout comme New York lui a impulsé son rythme. L’histoire « Downtown » de Basquiat avant l’émergence du Sida, l’explosion du marché de l’immobilier et de l’art, le tout fric. #jeanmichelbasquiat, un jeune homme curieux à « la pulsion créative incandescente ».

Un documentaire à voir.

https://www.instagram.com/sabine_vaillant/

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • BASQUIAT Un adolescent à New York – 2018 – Sara Driver

États-Unis – 78 min

Image : Adam Benn

Montage : Adam Kurnitz

Supervision musicale : Anthony Roman

Sortie nationale : 19 décembre 2018

Le Pacte

(•) Avec : Alexis Adler : embryologiste, Al Diaz, Fred Brathwaite alias Fab 5 Freddy : graffeur et réalisateur, Nan Goldin, Lee Quiñones : graffeur, Felice Rosser, Jennifer Jazz, Luc Sante : écrivain et critique, Carlo McCormick, Glenn O’Brie, Michael Holman, Jim Jarmusch : cinéaste et musicien, James Nares, Coleen Fitzgibbon, Kenny Scharf, Sur Rodney (Sur), Patricia Field, Raymond Foye, Mary-Ann Monforton, Diego Cortez, Bud Kliment.

  • FILMOGRAPHIE SARA DRIVER – RÉALISATRICE

2018: BASQUIAT Un adolescent à New YorkSélection officielle Tiff Toronto

1993: Lilly ou la vengeance d’une ombre – Présenté à Locarno

1986: Sleepwalk – Prix Georges Sadoul décerné par la Cinémathèque française – Ouverture de la 25ème édition Semaine de la Critique Cannes, prix spécial du jury Mannheim

1981: You are not Icourt-métrage

 

https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/expositions/exposition/jean-michel-basquiat.html

JAMES CAAN, ACTEUR AUX RÔLES LÉGENDAIRES

James Caan Retrospective La Cinémathèque française couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Le temps a suspendu son vol à la Cinémathèque française mercredi 5 décembre quand James Caan est apparu, salle Langlois, déclenchant une standing ovation après la projection de Le Solitaire.

L’acteur né à New-York en 1940, étudie au Sanford Meissner Neighborhood Playhouse, pratique tous les sports et débute au théâtre. Il entre en scène avec le dernier grand cinéaste hollywoodien classique Howard Hawks dans Ligne Rouge 7000 –1965- et El Dorado– 1967.

Ligne rouge 7000 Howards Hawks couleur-bulle.fr sabine vaillant
Ligne rouge 7000 1965 – Howards Hawks
Eldorado Howard Hawks couleur-bulle.fr couleur bulle sabine vaillant

 

 

 

 

El Dorado 1965 – Howards Hawks

En 1969 avec Les Gens de la Pluie, Francis Ford Coppola lui propose le rôle important de Jimmy Kilgannon. Brian’s Song – BuzzKulik – 1971, téléfilm, avant de retrouver le réalisateur et d’incarner Sonny Corleone dans Le Parrain.

Les gens de la pluie - Francis Ford Coppola - couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Les Gens de la Pluie – 1969 – Francis Ford Coppola

Le Parrain Francis Ford Coppola couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Le Parrain 1971 Francis Ford Coppola

C’est avec l’engagement physique de ses personnages qu’il acquiert le statut de vedette. Rollerball– 1975 – Norman Jewison, Tueur d’Élite –1975 – Peckinpah, Les Anges gardiens – 1974 – Richard Rush.

Rollerball Norman Jewison couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Rollerball– 1975 – Norman Jewison

Mais aussi Le Flambeur –1973 – Karel Reisz, Un autre homme, une autre chance– 1977 – Claude Lelouche

Avant son grand retour Le Solitaire –1980- Michael Mann.

Puis Misery– 1990 – Robert Reiner d’après le roman de Stephen King, Dogville– 2016 – Lars von Trier, HolyLands-2018 – Amanda Sthers.

Misery - Bob Reiner couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

 Misery– 1990 – Robert Reiner

Dogville Lars von Trier couleur-bulle.fr Sabine VaillantDogville– 2016 – Lars von Trier

James Caan Le Solitaire Michael Mann couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

James Caan (Frank) Le Solitaire –1980- Michael Mann

SYNOPSIS LE SOLITAIRE Après onze ans passés en prison, Frank, un talentueux cambrioleur professionnel de bijoux, rêve de mener une vie normale ; pour cela il doit en passer par un dernier vol. Entre la mafia de Chicago et la police corrompue, son travail va s’avérer plus difficile que prévu.

« Si vous vous projetez dans la tête de Frank [James Caan dans Le Solitaire] : comment il pense, comment il se sent dans son monde, quel est ce monde, alors la ville pour lui n’est pas ce lieu plat, avec des rues et partout des angles droits, comme une grille. Pour lui, dans sa projection mentale, il se déplace dans un espace qui est presque en trois dimensions. » (Michael Mann)

James Caan a raconté sa rencontre avec Michael Mann alors qu’il était déjà connu, expliqué pendant sa master class l’avant-tournage avec l’entraînement au maniement des armes, à la course pour parcourir un tunnel , et à l’art d’ouvrir les coffres avec les grandes pointures. Il est revenu sur sa relation avec les réalisateurs. (bientôt vidéo sur le site de La Cinémathèque)

Jusqu’au 17 décembre 2018 rêvez à La Cinémathèque française et glissez-vous sans complexes dans les personnages et héros incarnés par James Caan.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

Le Solitaire –1980- Michael Mann

Etats-Unis – 122 min

Avec : James Caan (Frank), Tuesday Weld ( Jessie), Willie Nelson (Okla).

JAMES CAAN RÉTROSPECTIVE 5-17 DÉCEMBRE 2018

    • LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

CHARLES MATTON VIRTUOSE DE L’IMAGE

Richard Bohringer Sylvie Matton La Cinémathèque française 3 décembre 2018

Richard Bohringer – Sylvie Matton épouse et collaboratrice de Charles Matton  – Frédéric Bonnaud – La Cinémathèque française – 3 décembre 2018

Hommage en deux films à La Cinémathèque française : L’Italien des roses et Spermula, pour rappeler la puissance créatrice, le besoin irrépressible de communiquer un récit de Charles Matton quand il quittait son atelier de peinture et de sculpteur pour un plateau de cinéma. Avec Richard Bohringer expliquant qu’il avait tout appris de lui, racontant qu’entre les scènes le jeu consistait à déplacer d’un quart de tour une pomme, à l’abri des regards de Charles Matton.

L'Italien des roses Charles Matton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

 Affiche conçue par Charles Matton

SYNOPSIS L’ITALIEN DES ROSES

L'Italien des roses Charles Matton couleur-bulle.fr sabine vaillant

Richard Bohringer (Raymond) – L’Italien des roses – 1972 – Charles Matton

Dans une cité grise, un jeune homme, dit l’Italien des roses, attend sur le bord du toit d’un immeuble de huit étages de sauter dans le vide. En bas, au-dessous de lui, sa mère, son frère, sa fiancée et peu à peu toute la foule du quartier d’abord indifférente et puis attendant impatiemment le saut du jeune homme.

  • L’Italien des roses – 1972 Charles Matton Raymond un jeune homme italien et Lola se retrouvent dans l’appartement en travaux de Raymond.

L'italien des roses Charles Matton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

L’Italien des roses – 1972 – Charles Matton

Ils parlent de la prestation alimentaire de Raymond prévue au théâtre dans l’après-midi en attendant d’être reconnu comme auteur – chanteur, font l’amour, vont au zoo, au café puis Raymond annonce qu’il préfère aller seul au théâtre. Lola le rejoindra. Au théâtre cela ne se passe pas comme prévu, Raymond s’enfuit, et se réfugie en bout de course sur le toit d’un l’immeuble « Les Roses ».

L'Italien des roses cCharles Matton couleur-bulle.fr

Richard Bohringer (Raymond) – L’Italien des roses – 1972 – Charles Matton

Sa mère, son jeune frère et Lola attendent dans la nuit. Tandis qu’il se penche sur le vide, la foule commence à s’agréger en bas, la vie ne s’arrête pas. Un jeune couple se couche tôt afin de partir en voyage le lendemain. Un homme regarde la télévision captivé par une histoire d’amour qui masque le creux de sa vie avec sa femme. Tandis que se tient un repas de mariage au café-restaurant. Bientôt ils vont rejoindre la foule. Le temps passe. Dans la tête de Raymond défile sa vie. La foule s’ impatiente, s’excite, attend le passage à l’acte de Raymond.

L'Italien des roses Charles Matton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Richard Bohringer (Raymond) – L’Italien des roses – 1972 – Charles Matton

  • L’Italien des roses de Charles Matton ou la montée en tension du drame de Raymond dans la banalité indifférente de la vie qui se joue autour. Avec une très belle scène dans le mouvement des draps et de la lumière qui sculptent les amants sans les dévoiler. Puis toutes les tensions, les mesquineries de la vie des autres s’agrègent en bas de l’immeuble, la foule devient comme une meute de chasse à courre avide de sang. La coalescence des heurts et malheurs de tout un chacun s’ancre dans la personne de Raymond. Raymond saisi par le doute, mais hors de portée de la foule et de sa soif de résolution magique collective dans un acting-out sacrificiel, déterminera le cours de sa vie.

Sabine Vaillant

Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

  • L’Italien des roses – 1972 – Charles Matton

France – 1 h 21 version restaurée

Musique : José Bartel

Carlotta Films

Avec : Richard Bohringer : Raymond, Isabelle Mercanton : Lola, Chantal Darge : Paule , Cécile Vassort : la mariée.

CHARLES MATTON (1931 – 2008)

Réalisateur français mais également peintre, sculpteur, illustrateur, écrivain, photographe et vidéaste.

  • FILMOGRAPHIE – CHARLES MATTON

1968 : La Pomme ou l’Histoire d’une histoire– court-métrage, scénario et réalisation

1968 : Paris Mais 68 ou Mai 68 ou les violences policières – court-métrage, en co-réalisation avec Hedy Ben Khalifat

1972 : L’Italien des roses – scénario et réalisation

1976 : Spermula – scénario et réalisation

1988 : Douanes – documentaire, coréalisé avec Sylvie Matton

1994 : La Lumière des étoiles mortes – scénario et réalisation

1999 : Rembrandt – coscénario avec Sylvie Matton, réalisation

coffret DVD Charles Matton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Sortie le 18 novembre 2018

DVD L'Italien des roses Charles Matton couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

    • LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE