JEAN-MAX CAUSSE, CARTE BLANCHE A LA CINEMATHEQUE 1ER-3 MARS 2019

 

Affiche week-end avec Jean-Max Causse La Cinémathèque couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Bienvenue chez toi ! ont lancé Frédéric Bonnaud et Jean-François Rauger à Jean-Max Causse fils spirituel de Henri Langlois, ce 1er mars à La Cinémathèque française. Soulignant l’expertise en matière de films américains et de la période Mai 68 de cet exploitant et distributeur, grande figure de la cinéphilie parisienne depuis plus de cinquante ans.

Jean-Max Causse couleur-bulle.fr

Jean-Max CausseLa Cinémathèque française1er mars 2019

A l’Action Christine d’abord, il a présenté en France Le Crime était presque parfait en  3D, fait venir Douglas Sirk pour la reprise de Mirage de la vie, la ressortie française de The Shop Around the Corner -1940 inédit de Lubitsch, puis la découverte du plus beau des Peckinpah, Pat Garrett et Billy le Kid, tel qu’il avait été conçu.

Aujourd’hui, à la Filmothèque, Jean-Max Causse continue d’exercer son grand talent de programmateur à l’usage des nouvelles générations de cinéphiles, avec son fils François.

Jean-Max Causse a présenté Le Franc-Tireur, son film et celui de Roger Taverne, interdit pendant 30 ans, qui ressortira à l’orée de l’été 2019. 

Ainsi que deux courts-métrages.
-L’un, noir et blanc, Cinéma – 2019 – Jean-Max Causse, avec Jean-Max Causse, Jingxiang Li, Edwy Plenel . C’est un hommage à Truffaut, Chabrol, Langlois et Morisson en forme de  ballade photographique au Père Lachaise, avec une jeune actrice chinoise qui vient visiter Jean-Max Causse pour la première fois et doit reprendre son avion le soir même.

-L’autre en couleur, Misako – 2004 -Lisa Bresner histoire d’une jeune-femme en rupture amoureuse, habitée par des idées de suicide. Elle tente de conjurer ses idées noires en faisant le vœu de traverser cinq ponts sans parler pour rencontrer le fantôme d’Inda Song.

Affiche Le franc-tirreur Jean-Max Causse couleur-bulle.fr

-SYNOPSIS LE FRANC-TIREUR
Le 21 juillet 1944, le plateau du Vercors est investi par les troupes allemandes qui ont décidé de le nettoyer des francs-tireurs qui s’y sont réfugiés. Michel Perrat, est venu rendre visite à sa grand-mère, mais le village est attaqué.

Le Franc-tireur Jean-Max Causse Roger Taverne couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Le Franc-Tireur – 1972 – Jean-Max Causse et Roger Taverne

-Le Franc-Tireur – 1972 – Jean-Max Causse et Roger Taverne

Michel Perrat est entrainé dans une longue traque dans un groupe de maquisards fuyant l’offensive allemande de l’été 1944 dans le splendide décors du massif du Vercors. Les troupes allemandes bloquent les trois accès possibles, obligeant les Maquisards à monter. Pris au piège, les Maquisards espèrent en vain l’aide des alliés.

Le Franc-Tireur un sujet historique, excellent film, à voir absolument.

  • Le Franc-Tireur – 1972 – Jean-Max Causse et Roger Taverne

France 1972 – 75 min

Avec : Philippe Léotard ( Michel Perrat), Estella Blain (sœur du fermier), Roger Lumont (P’tit Louis), Roger Riffard (Facteur), Robert Dadiès (Le lieutenant), Maurice Travail (Marcellin), Lucien Hubert (Le père Rameau).

Pour sa Carte Blanche , Jean-Max Causse présente 8 films dont :

au coeur de l'orage Jean-Paul Le Chanois

Au cœur de l’orage – 1944 – Jean-Paul Le Chanois – France – 84 min

 

Barabbas Richard Fleischer couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Barabbas – 1961 – Richard Fleischer – Italie – 85 min

La nuit de Saint-Germain -des - Prés Bob Swaim couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

La Nuit de Saint-Germain- Des- Près – 1977 – Bob Swaim– 95 min

Un Roi sans divertissement François Leterrier couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Un Roi sans divertissement – 1963 – François Leterrier

d’après Jean Giono – 87 min

Sabine Vaillant
Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

UN WEEK-END AVEC JEAN-MAX CAUSSE 1er-3 MARS 2019 

LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE
51, rue de Bercy 75012 Paris
http://www.cinematheque

 

 

 

 

ERICH VON STROHEIM GÉNIE DU CINÉMA AUX AILES BRISÉES

Von Stroheim La Cinémathèque couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

La Cinémathèque française déroule son tapis rouge à Erich von Stroheim, « … l’un des plus grands réalisateurs de tous les temps, tyran et martyre, un insupportable génie au talent démesuré. » (1). Avec en ouverture de cette rétrospective le charme vénéneux de Folies de femmes en un ciné-concert remarquable du groupe lituanien Sheep Got Waxed.

Sheep Got Waxed Sabine Vaillant

Sheep Got Waxed Cinémathèque française – 27 février 2019

 

ERICH VON STROHEIM 1885-1957
Erich Oswald Stroheim naît à Vienne en 1885, émigre aux États-Unis en 1909 où il exerce toutes sortes de métiers. En 1914 il arrive à Hollywood devient acteur Naissance d’une nation de Griffit.

Maris aveugles Von Stroheim couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Maris aveugles – 2019 – Erich von Stroheim

En 2019, il réalise son premier long-métrage : Maris aveugles, très chargé en symboles sexuels, qui connaît un succès phénoménal. Puis Le Passe-partout -1920, disparu, racontait le monde de la mode et de la Comédie-Française. Avec Folies de femmes -1922 von Stroheim atteint un sommet de son talent par la sophistication de sa mise en scène. Malgré cela, en désaccord avec le producteur Irving Thalberg, Erich von Stroheim devient le premier réalisateur licencié par un studio, et ce seulement après cinq semaines de tournage. Merry-Go-Round-1923 sera finalement signé par Rupert Julian.

Les Rapaces Von Stroheim couleur-bulle.fr Sabine VaillantRapaces -1924 – Erich von Stroheim

Il mène ensuite le projet colossal des Rapaces -1924, tournant dans les conditions extrêmes de La Vallée de la Mort (San Francisco) proposant une version de six heures exploitable en deux parties, aujourd’hui perdue. Le studio opérera des coupes drastiques pour parvenir à une version de deux heures. La critique qualifiera le film de « putride », laissant derrière lui un gouffre financier.

Les Rapaces Rreconstitution Von Stroheim couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Rapaces -1924 –Reconstitution – Erich von Stroheim

Ce qui n’empêchera pas Les Rapaces d’accéder depuis les années 1950 au cercle des plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire du cinéma.

La Veuve joyeuse Von Stroheim couleur-bulle.fr sabine Vaillant

La Veuve joyeuse – 1925 – Erich von Stroheim

La Veuve joyeuse 1925 lui vaut les attaques des défenseurs des bonnes mœurs. Il quittera le studio avant la fin du montage.

La Symphonie nuptiale Von Stroheim couleur-bulle.fr

Symphonie nuptiale – 1928 – Erich von Stroheim

Symphonie nuptiale – 1928 où il incarne le prince Nicki von Wildeliebe-Rauffenburg, aristocrate décadent, sensuel, féru de beuveries et orgies, film mutilé par les producteurs de la Paramount. En 1953 une nouvelle version, proche de son projet d’origine, est réalisée avec l’aide de la monteuse Renée Lichtig.

Suite à son limogeage par les producteurs de Queen Kelly -1932 avec Gloria Swanson, il abandonne la réalisation et se consacre à sa carrière d ‘acteur avec deux films remarqués : La Grande illusion – 1937 – Jean Renoir – 1937 et Sunset Boulevard – 1950 Billy Wilder.

Folies de femmes Von Stroheim couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

– Synopsis Folies de femmes -1922
Trois aventuriers s’installent à Monte-Carlo et trafiquent ensemble de la fausse monnaie pour gagner au jeu. Parmi eux, un faux aristocrate russe tente de séduire la femme de l’ambassadeur des États-Unis.


Folies de femmes Von Stroheim couleur-bulle.fr Sabine Vaillant

Folies de femmes -1922 – Erich von Stroheim

 

– Folies de femmes -1922 – Erich von Stroheim
Un faux comte russe séduit la femme d’un diplomate américain en visite à Monte Carlo avec l’aide de ses deux « cousines », deux fausses princesses, dans une relation équivoque, mêlant grand-luxe, décadence, dans un climat très particulier superbement mis en musique ce 27 février par le groupe Sheep Got Waxed au saxo, à la guitare et à la batterie.
Folies de femmes est le premier film dont le budget a dépassé un million de dollars, dont une grande part pour la reconstitution de la place centrale de Monte Carlo, dans laquelle il fait évoluer moult figurants.

Folies de femmes un film de Erich von Stroheim, à l’orée du parlant, à voir absolument.

  • Folies de femmes -1922 – Erich von Stroheim
    Américain – 1h 57min

Avec :  Maude George (Son Altesse Olga Petchnikoff) , Mae Busch, (La Princesse Eva Petchnikoff)  Rudolph Christians (Andrew J. Hughes), Miss Dupont (Helen Hughes), Erich von Stroheim (Le Comte Wladislas Sergius Karamzi)

Prenez le temps de découvrir Erich von Stroheim réalisateur le plus ambitieux et le plus extrême du cinéma hollywoodien muet, dans toutes ses dimensions, à La Cinémathèque française jusqu’au 10 mars.

(1) Gabriela Trujillo

Sabine Vaillant
Couleur Bulle

blog couleur-bulle.fr sabine vaillant

LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE
51, rue de Bercy 75012 Paris
http://www.cinematheque

Erich Von Stroheim

« Erich von Stroheim, la mort et les masques » – Jeudi 28 février
Conférence d’Hervé Aubron
Majordome des fantômes du muet dans Sunset Boulevard, Erich von Stroheim cultive toujours, en tant qu’acteur et personnage, une raideur cadavérique. Ses propres films (ou plutôt leurs dépouilles mutilées par les studios) allient l’artifice figé et la charogne, entre masques mortuaires et orgie nécrophage. Von Stroheim n’aurait-il pas toujours été un mort-vivant, nous parlant de profundis ?

Critique de cinéma et rédacteur en chef du Nouveau Magazine littéraire, Hervé Aubron enseigne le cinéma à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Il a entre autres signé des essais sur David Lynch, Werner Herzog et les studios Pixar.